Page:Fabre - Une nouvelle figure du monde. Les Théories d’Einstein.djvu/263

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


son par la superposition des petits mouvements reproduisent les 2 invariants de l’énergie totale λ et C dans l’espace et le temps newtoniens supposés les seuls réellement invariables dans Su :

d’où le calcul déduit


Voilà les points essentiels.

Une fatigue que tous les amis de la science souhaitent passagère n’a pas permis à M. Sagnac de donner une forme définitive à la seconde partie de la note relative à la description de l’expérience qui porte son nom, partie qu’annoncent les notes liminaires et dont la mise sous presse a été différée jusqu’au dernier moment. Il préfère ne pas la publier dans ces conditions. Nous nous inclinons et renvoyons le lecteur, pour l’essentiel, à la page du présent ouvrage qui donne de cette expérience la description sommaire.

L. F.