Page:Feller-Weiss-Busson - Biographie, 1847, Tome 1, AA-BEZ.djvu/32

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

12 CHRONOLOGIE.

Arius 2042

Aralius 2012

Xerxès ou Baaelus 1972

Armamithrès 1942

Belochus 1904

Balaeus 1869

Séthos ou Altadas 1817

Mamythus 1785

Manchaleus 1755

Sphaerus 1727

Mamylus 1705

Sparetus 1075

Ascatadès 1633

Amyntès 1595

Bélochus 1550


Lamptidès 1485

Sosarès 1463

Lampraès 1415

Panyas 1415

Sosarmus 1370

Mitrœus 1348

Teutame 1521

Teuteus 1289

Arabellus 1243

Chalaüs 1203

Anabus 1158

Babius 1120

Thinœus 1083

Dercylus 1058

Eupacmès ou Eupalès 1013

Laosthènes 975

Piritiadès 930

Ophralhœus 900

Ephcahérès 879

Ocrazarès ou Anacyndarax. 827

Sardanapale 787

Division de l’empire d’Assyrie en Médie, Assyrie proprement dite, et Babylonie.

ROYAUME DES MÈDES.

Les successeurs de Ninus, à commencer depuis son fils Ninias, vécurent dans une telle mollesse, qu’a peine leurs noms sont venus jusqu’à nous. Cependant, malgré quelques conquêtes de peu de durée et peu soutenues que firent sur eux leurs ennemis, ils se maintinrent en grande puissance et en grande paix, jusqu’à ce qu’Arbacès, gouverneur des Mèdes pour Sardanapale, découvrit la mollesse et les infamies de son maître si long-temps cachées dans le secret du palais. Alors Sardanapale devint insupportable à ses sujets, et Arbacès, secondé par Bélésis, après l’avoir forcé à se donner la mort prit le nom de roi. Au reste, il paraît certain qu’Arbacès, révoltant les Mèdes contre Sardanapale, ne fit que les affranchir, sans leur soumettre l’empire d’Assyrie. Déjocès s’attacha principalement à adoucir et à civiliser ses peuples. Phraorlès, son fils, d’une humeur plus belliqueuse, attaqua les Perses, et les assujétit à son empire : il se rendit ensuite maître de presque toute la haute Asie. Enflé de ses succès, il osa porter la guerre contre les Assyriens. Nabuchodonosor, leur roi, après avoir défait son armée, poursuivit les Mèdes, s’empara de leurs villes, prit Ecbatane d’assaut, la livra au pillage, et en enleva tous les ornemens. Phraortès lui-même ayant été pris, fut percé de javelots par ordre de Nabuchodonosor. L’histoire des Mèdes et la chronologie de leurs rois ne sont pas sans de grandes obscurités.

nouveaux rois des mèdes

Av. J.-C.

Arbacès et Bélésis se soulèvent contre l'Assyrie 770

Les Mèdes soumis aux Assyriens 766

Déjocès, premier roi des Mèdes 710

Phraortès 657


Av. J.-C.

Scythes en Asie 635

Cyaxares 611

Scythes 607

Astyages 596

Cyrus avec Astyages, comme roi 568

______

NINIVE ou SECOND EMPIRE D’ASSYRIE.

Des débris de l’empire assyrien sortirent encore le royaume de Ninive et celui de Babylone. Les rois de Ninive retinrent le nom de rois d’Assyrie, et furent les plus puissans. Parmi leurs conquêtes, on compte celle du royaume des Israélites ou de Samarie. Teglatphalassar avait régné à Ninive peu de temps après la mort de Sardanapale. C’est Salmanasar, son successeur, qui prit Samarie, après un siège de trois ans, et qui mit fin au royaume d’Israël.

nouveaux rois d'Assyrie

Av. J.-C.

Phul, nommé aussi Ninus. 770

Téglalphalassar ou Thylgam. 758

Salmanasar 729

Sennachérib 714

Assaradin ou Ezaradon 710

Ce prince prend Babylone, et réunit les deux royaumes sous le nom de celui de Babylone 680

Saosduchin, qu’on croit être le Nabuchodonosor de Judith 668


Av. J.-C.

Cinaladan ouSarac. 648

Nabopolassar 626

Nabuchodonosor le Grand 605

Evilmérodac ou Ilvarodamus 562

Laborosochord, avec Nériglissor 561

Laborosochord seul 556

Nabonide, Nabonadius, Labynitus ou Balthasar 533

Darius Médus ou Astyages, déjà roi des Mèdes 538

BABYLONIE ou CHALDÉE.

Bélésîs ou Nabonassar (qu’il ne faut pas confondre avec Nabopolassar), après s’être uni avec Arbacès pour détrôner Sardanapale, retint pour lui la Babylonie. Ses successeurs sont peu connus, et la liste qu’on en donne ne mérite aucune confiance, au jugement des meilleurs critiques, qui ne sont pas non plus d’accord sur ce qui regarde le commencement de cet empire. Ezaradon, roi d’Assyrie, envahit ce royaume, et le confondit, avec ses états, sous le nom commun de royaume de Babylone. Il joignit encore à ses conquêtes la Syrie et une partie de la Palestine, détachée sous le règne précédent. Babylone, dit Bossuet, semblait être née pour commander à toute la terre. Ses peuples étaient pleins d’esprit et de courage ;