Page:Feydeau - Tailleur pour dames.djvu/115

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Moulineaux, bas à Bassinet, descendant jusqu’à lui.

Acceptez !… il est président de plusieurs sociétés en formation !… Il peut avoir besoin d’immeubles !


Bassinet

Oui ?… (Résolument.) J’accepte !


Aubin

Oui ?


Bassinet

Cela n’engage à rien ?


Aubin

À rien ?


Bassinet, se dandinant.

Et dites-moi… hum ! elle est jolie ?


Aubin

Qui ! la… ? Très jolie.


Bassinet, riant.

Une farceuse ?


Aubin

Oui, assez.


Bassinet, riant en lui poussant une botte.

Une cocotte, enfin ?


Aubin, riant.

Oui, mais très bien. D’ailleurs, voici sa photographie. (Il tire une photographie de son porte-feuille et la remet à Bassinet.) Vous la montrerez à ma femme pour plus de vraisemblance.