Page:Feydeau - Tailleur pour dames.djvu/91

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



ACTE III

Même décor qu’au premier acte.


Scène première

Moulineaux, Étienne

Au lever du rideau, la scène est vide. On entend sonner. Moment de silence.


Voix d’Étienne, dans la coulisse.

Ca ne fait rien, monsieur !


Moulineaux, sortant, très anxieux, de la porte de droite, premier plan.

On a sonné ! Qui est-ce ? (Appelant.) Étienne !… Eh bien, Étienne ?


Étienne, paraissant au fond.

Monsieur ?


Moulineaux

Qui est-ce qui a sonné ?


Étienne, haussant les épaules, en faisant mine de remonter.

Oh ! C’est rien !


Moulineaux

Comment, rien ?


Étienne

Non, c’est un malade qui venait pour une opération. Il m’a demandé si monsieur y était. Je lui ai