Page:Figuier - Les Merveilles de la science, 1867 - 1891, Tome 3.djvu/111

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


T3- d111 - Fig. 63. — Châssis à épreuves.png
Fig. 63. — Châssis à épreuves.


décrire, servent toutes à la production de grands portraits ou de vues d’après nature, dont quelques exemplaires suffisent. Quand il s’agit de portraits-cartes de visite, il faut avoir à sa disposition plusieurs clichés, de façon à opérer plus rapidement le tirage des positifs. Les chambres noires pour les cartes de visite, sont munies de quatre objectifs. On obtient ainsi sur une plaque quatre images.

Les figures 64, 65 et 66, représentent la chambre noire employée par les photographes pour les portraits-cartes.

T3- d111 - Fig. 64. — Chambre noire pour les cartes de visite.png
Fig. 64. — Chambre noire pour les cartes de visite donnant quatre épreuves dans la même opération.

On voit sur la première l’ensemble de l’appareil, c’est-à-dire le support mobile et le pied, muni d’un cran, qui permet de placer la chambre noire à la hauteur que l’on désire.

La figure 65 fait voir la partie antérieure de la chambre noire, avec ses quatre objectifs ; la figure 66, la partie postérieure, du côté du verre dépoli.

Sur le côté de la chambre noire (fig. 64 et 66) on voit une petite fente qui permet d’introduire la main dans la boîte, pour régler les quatre objectifs, de telle manière que les quatre images soient toutes bien au point ; car il est rare que les objectifs aient tous la même distance focale, et leur hauteur n’est pas la même pour les quatre lentilles. On ferme cette petite porte quand la mise au point est obtenue.

On prend les images deux à deux : à cet effet, on abaisse l’obturateur qui cache une paire d’objectifs, et on laisse libre l’autre paire. On voit sur la figure 65, cet obturateur, qui