Page:Figuier - Les Merveilles de la science, 1867 - 1891, Tome 3.djvu/489

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Thouvenin, en 1844, furent en état de présenter à l’examen d’une commission, nommée par le Ministre de la guerre, une carabine à tige, munie d’une balle oblongue.

T3- d489 - Fig. 353. — Balle cylindro-ogivale.png
Fig. 353. — Balle cylindro-ogivale.

Cette balle, dite oblongue primitive (fig. 353) se terminait, non pas précisément en cône, mais en ogive. Sa partie postérieure, a, moins longue que l’antérieure, b, était un tronc de cône très-voisin du cylindre. Entre ces deux portions était creusée une gorge, c, destinée à faciliter l’union intime de la balle et de la cartouche. Lorsque la balle était enveloppée du papier de sa cartouche, on la fixait sur cette gorge, au moyen d’un fil de laine graissé, qui serrait le papier dans la gorge.

Il était indispensable de ne pas aplatir le projectile en le forçant ; on aurait perdu, sans cela, les avantages dus à la forme pointue de la balle. On fut donc obligé d’évider la tête de la baguette, employée à forcer le projectile, de telle façon que la partie antérieure de la balle pût s’y loger.

La figure 354 montre la balle, B, et l’extrémité de la baguette évidée, A, qui vient la coiffer, pour ainsi dire, au moment où elle frappe cette balle pour la forcer. C, est la tige placée au fond du canon sur laquelle on force la balle. Autour de cette tige C, se trouve la cartouche de poudre, PP.

T3- d489 - Fig. 354. — Forcement de la balle par la baguette évidée.png
Fig. 354. — Forcement de la balle par la baguette évidée dans la carabine Thouvenin-Minié.

La carabine de MM. Minié et Thouvenin donna de fort beaux résultats. On put mettre, 33 balles sur 100, dans une cible de 6 mètres de largeur sur 2 de hauteur, à la distance de 800 mètres. À 1 300 mètres, on mettait encore 8 balles sur 100, dans une cible de 10 mètres de largeur.

Le projectile oblong n’était pas moins supérieur sous le rapport de la puissance de pénétration. À 600 mètres, la balle traversait 5 panneaux en bois de peuplier, de 0m,022 d’épaisseur, placés de suite et parallèlement, à 0m,50 de distance. Sur 300 balles tirées, 127 touchaient le but, après avoir traversé ces 5 panneaux. À 1 300 mètres, elles traversaient encore 2 panneaux, et faisaient empreinte sur un 3e.

En présence d’effets aussi concluants, on songea à doter toutes nos troupes d’armes rayées à tige et à balle cylindro-ogivale. En 1845, des expériences furent entreprises, dans le but de déterminer le modèle de carabine remplissant les meilleures conditions. Mais alors surgit un perfectionnement tout à fait imprévu.

Pendant le cours des expériences, M. Minié crut s’apercevoir que le fil, enroulé autour de la gorge, n’avait aucun avantage ; il le supprima donc, se contentant de graisser le papier de la cartouche : les résultats n’en furent