Page:Figuier - Les Merveilles de la science, 1867 - 1891, Tome 3.djvu/565

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


T3- d565 - Fig. 403. — Le Merrimac, navire blindé américain.png
Fig. 403. — Le Merrimac, navire blindé américain.


la description de certains navires, que nous avons désignés sous le nom de navires à tourelles (en anglais, turret-ship). Il nous a paru utile, pour introduire une certaine clarté dans cet exposé, de grouper dans un ensemble à part, les détails concernant cette classe de bâtiments, en les distinguant des navires cuirassés à batterie et fort central ou réduit central, dont nous avons parlé. Nous avons pu ainsi décrire avec méthode les types si nombreux et si variés de bâtiments anglais que nous avions à passer en revue ici.

Avant d’exposer les systèmes du capitaine Coles, en Angleterre, et d’Éricsson, en Amérique, pour la création des navires cuirassés à tourelles, et pour mieux faire comprendre les qualités et les défauts, l’aptitude et l’insuffisance, selon les cas, des navires construits selon ces systèmes, il ne sera pas inutile de présenter quelques aperçus généraux sur les navires cuirassés à tourelles et de résumer, à ce sujet, plusieurs remarques qui découlent de ce qui a été dit dans le cours des récits qui précèdent.

La lutte entre l’artillerie et la cuirasse, l’une cherchant à entamer l’autre, est appelée à se prolonger longtemps. On peut considérer, il est vrai, que les conditions de grandeur traduites, quand il s’agit de constructions navales, par de simples questions de poids et finalement de dépenses, trouvent parfois des limites impérieuses dans les qualités de résistance absolue des matériaux mis en œuvre. Les bouches à feu atteignent ces dernières limites de résistance, qu’il est impossible de franchir, plus tôt que les plaques des navires. Mais, sans chercher à prévoir le dernier terme de l’un ou de l’autre de ces éléments, on peut du moins se faire une idée assez précise du caractère de la nouvelle tactique navale.

La vitesse et la facilité d’évolution sont, sans conteste, pour un bâtiment militaire, les qualités de premier ordre, soit qu’il doive éviter l’attaque, soit qu’il veuille harceler son ennemi. Et ces qualités, il faut qu’elles soient égales pour tous les bâtiments d’une même escadre, sous peine de voir le moins