Page:Flaubert Édition Conard Correspondance 2.djvu/30

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


24 CORRESPONDANCE i besoin d’un ami, Louise, rappelez-vous de moi; aux grandes occasions de douleur pensez a moi. I _ Adieu, et quand votre fille dormira cette nuit, allez l’embrasser de mapart. Poste rest. Vannes, jusqu’a la fin du mois. 194. À LA MÉME. Entiêrcmmt inédite. · ` Quimper, le Il juin. Mon vous n’exprime pas aussi bien ce que je suis pour toi, que tu. Je te tutoie donc, car i'ai pour toi un sentiment spécial et particulier, auquel , en vain je cherche un nom juste sans le pouvoir trouver, et si ie t’écris ce n’est pas, comme tu dis, parce que ie n’ai rien de mieux à Faire, car souvent, . . A dans la journée, je t'envoie de bonnes pensées. Oui, souvent ie songe a toi : ie te vois, au milieu de ta triste vie, ren ue plus triste par moi, seule dans ton petit boudoir, seule dans ta maison, isolée dans ton cœur, qui n’a pour habitants que des ennuis et des chagrins que "ai augmentés, mon Dieu! que i'ai augmentés. h/voilà ce que je me reproche sans cesse. Mais est-ce ma faute, encore _un coupl Plus tard, si ie vis, si tu vieillis., j’écrirai - peut-être toute cette histoire qui n’en est même pas une. Alors elle nous paraîtra peut-étre a nous- mêmes toute simple et toute naturelle. Vues à distance les choses prennent des proportions ré- gulieres et se couvrent d’une couleur normale. De — pres nous étions, au contraire, choqués de leur discordance et des tons criards qui les bigarraient.