Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/107

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA BASSE-NORMANDIE 83

— Mais OÙ est le livre que tu as lu?

— A Sottevast, chez le supérieur du sémi- naire.

— Mais il faudrait retrouver la page ?

— J'ai laissé le livre ouvert.

— Mais si on lisait un autre passage que celui que tu as lu, n'arriverait-il pas malheur?

— Oui, le lecteur pourrait aussi être changé en bête ou aller en enfer. Mais il faut se mettre à deux. Si l'un des deux voit son camarade dispa- raître, il délit le passage et l'autre revient ou reprend sa forme.

— MaDieureux enfant! Reste ici. On te nour- rira. Ne dis rien à ta mère. J'irai à Sottevast et je tâcherai d'arranger tout cela. Dors en atten- dant.

Le lendemain, Jean des Domaines prit un pré- texte et s'en alla à Sottevast. On retrouva le livre et la page, et son fils reprit la forme humaine. Mais il se promit bien de ne plus lire au hasard les livres inconnus qui se trouveraient sous sa main.

m'