Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/139

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA BASSE-NORMANDIE 1 1 5

IX

TRADITIONS DIVERSES

Conversation recueillie dans un cabaret

fiNSi, VOUS, douanier, vous n'avez peur de rien pendant les nuits que vous restez dehors à vous promener dans les falaises?

— Oh si ! J'ai peur des fraudeurs, qui pour- raient bien me donner un coup si je les gênais.

— Sans doute, mais les visions, les goublins, les milloraines, vous n'en avez pas peur ?

— J'en aurais peut-être peur comme un autre, si je me trouvais bec à barbe avec tous ces êtres-là, mais je n'ai jamais eu le plaisir d'en ren- contrer,

— Vous n'avez pas vu les fées sortir la nuit de la roche du Câtet, des falaises de Jobourg et autres ? Vous ne les avez pas vues laver leur Hnge dans la vallée du Hubilan? Vous ne les avez pas entendues s'entre-appeler ?

— Jamais.