Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/184

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


l60 LITTÉRATURE ORALE

veut lui couper la tête et se décide, par pitié, à ne lui couper que les bras. Les contes russes, les contes bretons et le conte baguais se ressemblent dans les faits qui suivent le mariage. Les autres racontent ces faits d'une manière toute différente. Le conte serbe s'accorde avec le nôtre pour le début. Mais le père est averti en songe que sa fille a été mutilée et laissée dans un bois. Il se met à sa recherche et la retrouve.