Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/307

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LITTÉRATURE ORALE 283

LE PASSANT

Là haut, là haut, dessus ces côtes, Ma bergère, que faisais-tu ?

LA BERGÈRE

J'attendais sous le feuillage Que mon berger soit venu.

LE PASSANT

Que sait-il faire, ma bergère, Ce berger que tu aimes tant ?

LA BERGÈRE

Il sait adoucir mes peines, M'embrassant de temps en temps.

LE PASSANT

Ton berger, ô ma bergère. Il ne pense plus à toi. Il est là-bas dans la plaine Il en aime une autr' que toi.

Ne vois-tu pas, ô ma bergère, Nos moutons se caresser ? Imitons la tourterelle. Permets-moi de t' embrasser.