Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/329

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA BASSt-XOR.\LA.KDIE 30S

Î.E JARDINIER

Crayez-mé, n'vous pendez-pé.

Au diable ces demoueselles,

Qui vous aiment et qu'on n'aime pé !

J'aime bien mieux plantâe mes peis.

(^Communiqué par le docteur Gibon).

IV

LA FOIRE

Maman, je vais friser mes blonds cheveux, Je vous le dis, foi de Victoire, Pour être, en dépit des envieux, De bonne heure à la jolie foire. Le gros François, notre voisin, M'a promis bonbons et bon vin,

Si je me rends à la foire demain, Si je vais à la foire.

-Finis, Victoire, ou je vais, ventrebleu ! Sur toi casser ma quenouillette, Puis je vais te jeter au feu Tes frisons et ta colère tte.

20