Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/332

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


308 LITTÉRATURE ORALE

V

LA BATELIÈRE

M. de Puj-maigre a publié deux rédactions de cette chanson. M. Bujeaud en a publié une autre. Le texte suivant est difiFérent des leurs.

Ce sont les messieurs de la cour.

Après souper vont faire un tour, nies s'en vont le long de la ri\aère, C'est pour jouer avec la batelière.

— Batelière, dans ton bateau, Voudrais-tu me passer l'eau?

— Oui-dà, monsieur, entrez dans ma nacelle, Nous passerons très bien, lui dit la belle.

Dans le bateau notre galant Veut badiner trop hardiment :

— Tout beau, monsieur, pas tant de badinage ! Je suis, croyez-le, une fille très sage.

— Belle, vos amours sont-ils chers? Pour de l'argent peut-on l's aver?

— Oui-dà, oui-dà, monsieur, pour mille pas encore, Mais pour deuxmill', mes amours sont les vôtres.