Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/347

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA BASSE-NORMANDIE 325

— Si je ne fus pas chaste, Volage,

La faute en est à vous ; Vous en êtes la cause. Je le serais sans vous.

— Que si tu te rends nonne, Ma bonne.

Et moi religieux,

Nous nous verrons ensemble

Au royaume des cieux.

{Chanté à Diéhtte, par F. Le Boiilcngtr, i88l).

LE MOIXE ET LE DL\BLE

Il était un bon moine blanc, Je ne sais plus de quel couvent.

Qui tenait dans sa chambrette.

Une gentille fillette.

Quand est venu sur le minuit. Le bon moine blanc se levit : Dormez, dormez, Jacqueline, Je m'en vais chanter matiue.