Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/364

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


340 LITTÉRATURE ORALE

Des orang' il y a, J'aimerai qui m'aime, m'aime;

Des orang' il y a. J'aimerai qui m'aimera.

Quand ton amant viendra, J'aimerai qui m'aime, Les orang' on cueiU'ra.

J'aimerai qui m'aime, m'aime; Les orang' on cueill'ra.

J'aimerai qui m'aimera.

La Saint-Jean est passée, J'aimerai qui m'aime. Son amant ne vient pas,

J'aimerai qui m'aime, m'aime; etc.

IV

DANS LA COUR A MA TANTE

Comparez dans l'ouvrage de M. Bujeaud les chansons du t. I, p. 8) et 156. Les airs sont différents. Celui qui suit est dans le mode mineur populaire, c'est-à-Jire sans note sensible.

Allegro.

Dans la cour à ma tante, Plantons le roma-rin,