Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/371

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA BASSE-NORMANDIE 347

Il se fait un' fricassée De grenouiir et de limas.

Les limas montrent leurs cornes,

Nou la la et lou la la, Les limas montrent leurs cornes. Les grenouilles crient : Cornard !

Telle est la version du Val-de-Saire, recueillie par le docteur Gibon.

Dans la version du pays messin, publiée par M. de Puymaigre, après que le chat a emporté le lard, le petit bonhomme se met à réfléchir :

Si je vais battre ma chatte, Peut-être ell' me griffera.

Si je vais battre ma femme, Le curé la défendra.

Il vaut mieux les laisser faire Que m'exposer à cela.

Dans la version haguaise qu'on m'a donnée à Grcville, le petit bonhomme est moins patient. Le refrain produit aussi un eflet assez drôle :

Petit bonhomme prit sa hache, Roup, ioup, ioup, patati patatra,