Page:Fleury - Littérature orale de la Basse-Normandie, 1883.djvu/39

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA BASSE-\OILALA.XDIE I5

SAIXT GERMAIN ET LE SERPEXT

E Trou Baligan s'ou\Te dans les falaises

qui forment le Nez de Flamanville. Les falaises en cet endroit sont d'un fort beau granit qu'on exploite sur une large échelle. Une quantité considérable d'ou\Tiers, attachés journel- lement aux flancs de la falaise, en détachent de gros blocs qui gisent çà et là sur le sol, et dont les débris descendent jusque dans la mer. On a trouvé là une mine, médiocrement riche, il est vrai, de minerai de fer, que l'on fouille à l'aide d'une machine à vapeur. Il y a donc aujourd'hui sur cette côte une activité toute moderne. Un sémaphore couronne le Nez de FlamanvUle. Tout près de là est le port de Diélette et l'embou- chure de la petite rivière du même nom.

Le Trou Baligan est complètement perdu dans la falaise. L'entrée est plus large que celle du Trou de Sainte-Colombe ; des rochers à pic lui forment une sorte de vestibule. A droite, la caverne a deux compartiments superposés, séparés par un