Page:Flower-de-Luce.djvu/84

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Ces illustres Pèlerins
D'Outre-Mer adroits et fins,
Se donnant des airs de prêtre,
A l'envi se vantaient d'être
        "Bons amis
De Jean Rudolphe Agassiz!"

Œil-de-Perdrix, grand farceur,
Sans reproche et sans pudeur,
Dans son patois de Bourgogne,
Bredouillait comme un ivrogne,
        "Bons amis,
J'ai danse chez Agassiz!"