Page:Fonson, Wicheler - Le Mariage de mademoiselle Beulemans, 1910.djvu/112

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



SÉRAPHIN

Oui !…


SUZANNE

Et vous allez la quitter comme ça ?


SÉRAPHIN

Oh ! c’est facile… Je ne vais plus, voilà tout…


SUZANNE

Ah !… alors vous n’irez plus chez elle ?


SÉRAPHIN

Ça, je le jure ! Vous comprenez. Ça doit finir… je n’aurais tout de même pas pu l’épouser…


SUZANNE

Pourquoi ?


SÉRAPHIN

Parce que ce n’est qu’une ouvrière.


SUZANNE

Est-ce que votre mère n’était pas une passementière et la mienne modiste ?