Page:Fonson, Wicheler - Le Mariage de mademoiselle Beulemans, 1910.djvu/125

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



BEULEMANS

Alors, il y a quelque chose que je ne sais pas et que je sens : votre fils aura fait quelque chose de contraire.


SUZANNE

Père !


BEULEMANS

Elle a trop bon cœur pour le dire, mais je sais ce que je dis…


MEULEMEESTER

Mais elle fait signe que c’est pas vrai… Je crois plutôt, moi, que c’est mon fils qui aura trouvé quelque chose sur votre fille.


BEULEMANS

Qu’est-ce que vous dites ?


SÉRAPHIN

Mais non, père !


MEULEMEESTER

Taisez-vous !… Il faut riposter par du mépris ! Séraphin, couvrez-vous et venez…


BEULEMANS

Vous faites bien de sortir… la porte est là !