Page:Fonson, Wicheler - Le Mariage de mademoiselle Beulemans, 1910.djvu/132

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



SÉRAPHIN

M. Meulemeester, mon père.


MOSTINCKX

Tiens ! oui…


TOUS

Tiens ! oui…


SÉRAPHIN

C’est un si gros commerçant que Beulemans, il sait causer, il est dévoué à la brasserie depuis qu’il est tout petit. Et puis, il sait recevoir.


MOSTINCKX

Est-ce qu’il sait aussi donner ? Parce qu’un président d’honneur doit savoir donner.


SÉRAPHIN

Nature.


MOSTINCKX

Bien, alors. Est-ce qu’il y a quelqu’un qui défend Beulemans ?

(Silence)

Alors, je mets aux voix la candidature de M. Meulemeester. Que ceux qui sont pour… lèvent la main…

(Tous lèvent ta main.)

Que ceux qui sont contre… lèvent la main.

(Personne ne lève la main.)

M. Meulemeester est le candidat du Comité à l’unanimité. Il n’y a plus rien à l’ordre du jour. Quand l’assemblée générale commencera, je sonnerai. C’est levé.

(Ils vident leurs verres et quittent la salle par la droite.)