Page:Fonson, Wicheler - Le Mariage de mademoiselle Beulemans, 1910.djvu/157

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



SUZANNE

Laissez-moi faire, Séraphin, j’ai déjà si souvent tiré mon plan.


SÉRAPHIN

C’est inutile de lui parler.


SUZANNE

Je vous dis que ça réussira. J’ai rompu votre premier mariage, je peux bien arranger votre deuxième.


SÉRAPHIN

Si c’est vrai, je ferai n’importe quoi pour vous.


SUZANNE

Justement, vous devez faire quelque chose pour moi. Mon père et votre père sont tous les deux candidats pour la présidence d’honneur. Je veux qu’on nomme mon père.


SÉRAPHIN

Mais j’ai présenté le mien… je ne peux pas défendre M. Beulemans.


SUZANNE

Je ne vous demande pas ça, je vous demande seulement de ne pas trop pousser M. Meulemeester et de ne pas décauser M. Beulemans.


SÉRAPHIN

Je le ferai.