Page:Fonson, Wicheler - Le Mariage de mademoiselle Beulemans, 1910.djvu/171

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Scène XVII

SUZANNE, M. DELPIERRE



SUZANNE
(au téléphone)

Allô ! allô ! mais oui, Monsieur. Voilà une heure que je vous le dis, vous êtes à la Maison des Brasseurs. Ah ! l’heure du scrutin ? Ah ! vous êtes un ami de M. Meulemeester… Parfaitement… Mais oui… mais oui, ça s’annonce très bien… Mais vous ne devez pas vous déranger… il sera certainement nommé… il est le candidat du comité… Oh ! on ne votera pas avant une heure, une heure et demie. Bonjour, Monsieur… Mais non… mais non… ça n’est rien, c’est avec plaisir… Bonjour, Monsieur… Oui, de la part de M. Holbac… je ferai bien vos compliments… autant de sa part…


SUZANNE
(à M. Delpierre)

Oh ! oh ! Vous êtes bien comme cela !

(Elle rit)

M. DELPIERRE

Vous trouvez ?


SUZANNE

Vous n’avez jamais servi de la bière, Monsieur ?