Page:Fonson, Wicheler - Le Mariage de mademoiselle Beulemans, 1910.djvu/65

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



BEULEMANS

Je dis ce que je pense.


Mme BEULEMANS

Vous pouvez vous vanter de ce que vous pensez… tiens…

(Elle le secoue.)

BEULEMANS

Attention au manchon ! Attention au manchon !


Mme BEULEMANS

Là ! Ça y est !


BEULEMANS

Oui !

Il porte la main au col et laisse tomber le manchon.

Il est cassé.