Page:Forestier - De la leucocythémie.djvu/18

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 18 —

tent généralement des contours nets, foncés et un peu granuleux.

Dans la leucémie, les globules rouges diminuent d’une manière telle, que, malgré l’énorme proportion des globules blancs, le chiffre des éléments cellulaires du sang est au-dessous de sa moyenne physiologique, On n’en trouve quelquefois plus que 1,000,000 ; 900,000 ; 800,000 seulement, par millimètre cube. Dans un cas de leucémie ganglionnaire, chez un chien, M. Nocard a, vu le chiffre total des globules être de 2,700,000 par millimètre cube (procédé Hayem). Le docteur P. Bouley, dans le même sang, a trouvé le chiffre de 2,670,000 (procédé Malassez). Le chiffre normal étant de 7,000,000 environ, la différence, dans ce cas, était donc de plus de la moitié au moins dans le sang dont il s’agit. Les globules s’y trouvaient dans la proportion de 1 blanc pour 85 rouges.

Quelques auteurs ont décrit des globules rouges à noyau, qu’ils considéraient comme propres à la leucémie, et comme des éléments intermédiaires aux globules blancs et aux globules rouges ; mais de nombreuses et laborieuses recherches, faites dans le sang leucémique, n’ont pu faire trouver ces globules, qui n’ont existé, sans doute, que dans l’imagination de ceux qui les ont décrits ; aussi, aujourd’hui, ne croit-on nullement à leur existence.

Analyse chimique du sang. — L’albumine, la fibrine, les sels, ne subissent pas grande modification dans le sang leucémique, mais diminuent cependant dans leurs proportions ; la fibrine toutefois, dans certains cas, se trouve augmentée ; quelquefois, à l’appro-