Page:Forneret - Rien, 1983.djvu/24

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



En conséquence :

À Monsieur le Rédacteur du Spectateur,

Monsieur

J’ai en portefeuille un mauvais billet d’à peu près 30 pages in 8o. Si le public veut bien l’endosser, son montant sera pour les pauvres. Dans peu de jours, on trouvera ses morceaux chez MM. Decailly, Tussa, Gretenet et Lagier, libraires, et au Théâtre.

Prix de chacun d’eux 50 centimes.

J’ai l’honneur, etc.


Xavier Forneret




La grande feuille a paru trois fois depuis que j’ai eu l’honneur de lui adresser ma petite lettre ; ce qui m’engage à publier une espèce de dialogue.

(La scène s’est passée aux coulisses du Théâtre, vendredi dernier.)

Moi — M. Vincent, aurez-vous la bonté de faire insérer ma lettre ?

M. Vincent — Oh ! oui monsieur.

Moi — Je vous en remercie beaucoup.

M. Vincent — Mais que veut-elle donc dire, votre lettre ?

Moi (à qui l’étonnement mord la langue) — Ma foi, monsieur…