Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/13

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
13.

B 

aba ⴱⴰ va. prim. ; irr. I ‖ ne pas y avoir de ; ne plus y avoir de ‖ aba n’a que 5 personnes, les 3es p. ms. des indicatifs passé, présent et futur positifs et des indicatifs aoriste et futur négatifs. Ces 5 pers. sont : aba « il n’y a pas eu de ; il n’y a plus eu de », aba « il n’y a pas de ; il n’y a plus de », éd iba « il n’y aura pas de ; il n’y aura plus de », our aba « point il n’y a pas eu de (il n’a pas cessé d’y avoir de, il n’a pas manqué de) ; point il n’y a plus eu de (il y a eu encore) ; point il n’y pas de (il ne cesse pas d’y avoir de, il ne manque pas de) ; point il n’y a plus de (il y a encore) », our é iba « point il n’y aura pas de (il ne cessera pas d’y avoir de, il ne manquera pas de) ; point il n’y aura plus de (il y aura encore) » ‖ aba présente une particularité dans son emploi avec les pr. af. rég. dir. et les pr. af. rég. ind. des verbes : lorsqu’aba est immédiatement suivi des pr. af. rég. dir. de la 1ère p. du s. ou du pl., ces pronoms, au lieu d’être, d’après la règle générale, i « moi », âneṛ « nous », et d’exiger l’élision de l’a final d’aba, sont hi « moi », hâneṛ « nous », et l’a final d’aba ne s’élide pas devant eux ; (ex. aba hi ⁒ il n’y a plus de moi (je suis mort) ; et non pas ab i) Lorsqu’aba est immédiatement suivi des pr. af. rég. ind., ces pronoms, au lieu d’être, d’après la règle générale i, âk, âm, âs, âneṛ, etc., et sont hi, hâk, hâm, hâneṛ, etc., d’exiger l’élision de l’a final d’aba, sont hi, hâk, hâm, hâs, hâneṛ, etc., et l’a final d’aba ne s’élide pas devant eux ; (ex. aba hâk êred ⁒ il n’y a pas à toi de blé (tu n’as pas de blé) ; et non pas ab âk êred) ‖ ex. ab ichkân daṛ ăkâl ⁒ il n’y a pas d’herbes dans le pays = deroṛ éd ib ichkân daṛ ăkâl ⁒ bientôt il n’y aura plus d’herbes dans le pays = animir our ab ichkân daṛ ăkâl ⁒ pas encore point il n’y a pas d’herbes dans le pays (il n’a pas encore cessé d’y avoir de l’herbe dans le pays) = tallit tâ-reṛ, our é ib ichkân daṛ ăkâl ⁒ ce mois-ci, point il n’y aura pas d’herbes dans le pays (ce mois-ci, il ne cessera pas d’y avoir de l’herbe dans le pays) ‖ aba, accompagné des pr. af. rég. dir., sign. souv. « ne pas être ; ne plus être ; ne plus exister ; être mort » ; (ex. aba hi ⁒ il n’y a plus eu de moi (je n’ai plus existé ; je suis mort) ; il n’y a plus de moi (je ne suis plus ; je suis mort) = aba t ⁒ il n’y a plus eu de lui (il n’a plus existé ; il est mort) ; il n’y a plus de lui (il est mort) = aba kemet ⁒ il n’y a plus eu de vous (vous n’avez plus existé ; vous êtes mortes) ; il n’y a plus de vous (vous êtes mortes) = é hi iba ⁒ il n’y aura plus de moi (je ne serai plus, je serai mort) = é tet iba ⁒ il n’y aura plus d’elle (elle ne sera plus, elle sera morte) = ou tt aba ⁒ point il n’y pas eu