Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/1905

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
1 905.

tenberen ‖ van circulaire (en osier ou en joue) ‖ syn. de téseit et d’éteouêl ‖ peu us.

ⵜⵏⴹⴹ tenḍeḍ ‖ v. ⵜⵏⴳⴹ teṅgeḍ.

ⵜⵏⴳⴹ teṅgeḍ ⵜⵏ⵿ⴳⴹ sm. (s. s. pl.) ‖ bonheur [à une p., un an., une ch.] ! ‖ ne s’emploie que com. exclamation, pour exprimer que c’est un bonheur pour des p., des an., ou des ch. que telle ou telle ch. soit arrivée, ou que ce sera un bonheur pour eux si elle arrive. Peut hab. se traduire par « heureux … ! » ‖ teṅgeḍ est touj. suivi d’un mot au datif, son régime. Si son rég. est un subs., un pr. relatif, un pr. indéfini, ceux-ci sont accompagnés de la prép. du datif. Si son rég. est pr. affixe, celui-ci est, non pas le pr. af. dépendant des noms, mais le pr. affixe rég. dir. des verbes ‖ ex. teṅgeḍ i Biska ! iġrĕou amis ⁒ bonheur à B. ! il a trouvé un chameau (heureux B. ! il a reçu un chameau) = teṅgeḍ i oulli ! ichkân ellân t ⁒ bonheur aux chèvres ! des herbes le sont (heureux les chèvres ! il y a de l’herbe) = teṅgeḍ i ăkâl ! Mess-îneṛ ikf ê eṅġi ⁒ bonheur au pays ! (heureux le pays !) Dieu lui a donné de l’eau courante provenant de pluies récentes = teṅgeḍ âk kout teġrĕoued tămeṭ tâ-reṛ ! ⁒ bonheur à toi si tu as trouvé cette f. ! (heureux seras-tu si tu obtiens cette f. !) = teṅgeḍ i koud nĕieṛ eddoûnet in ! ⁒ bonheur à moi si j’ai vu mes gens ! (heureux serai-je si je vois les miens !) = teṅgeḍ âsen koud iġ ĕṅġi ! ⁒ bonheur à eux si s’est faite de l’eau courante provenant de pluies récentes ! (heureux seront-ils s’il se produit de l’eau courante provenant de pluies récentes !).

tenḍeḍ ⵜⵏ⵿ⴹⴹ sm. (s. s. pl.) ‖ m. s. q. le pr.

ⵜⵏⴶⵔ touṅġer ⵜⵏ⵿ⴶⵔ vn. prim. ; conj. 95 « doukkel » ; (iettoŭṅġer, iettoûṅġer, éd iettouṅġer, our iettouṅġer) ‖ être envenimé (le suj. étant une blessure, une plaie, un abcès) ; s’envenimer (d. le s. ci. d.) ‖ se dit d’une blessure, d’une plaie, d’un abcès qui s’enveniment à n’importe quel degré et pour n’importe quelle cause ‖ syn. d’enfeḍ ‖ v. ⵏⵜⵍ entel.

setteṅġer ⵙⵜⵏ⵿ⴶⵔ va. f. 1 ; conj. 122 « seddekkel » ; (isteṅġer, iesîteṅġer, éd isetteṅġer, our isteṅġer) ‖ envenimer.

tîteṅġoûr ⵜⵜⵏ⵿ⴶⵔ vn. f. 13 ; conj. 246 « tîdekkoûl » ; (itîteṅġoûr, our iteteṅġou) ‖ être hab. envenimé ; s’envenimer hab.

sîteṅġoûr ⵙⵜⵏ⵿ⴶⵔ va. f. 1.13 ; conj. 246 « tîdekkoûl » ; (isîteṅġoûr, our iseteṅġour) ‖ envenimer hab.

ătouṅġer ⵜⵏ⵿ⴶⵔ sm. nv. prim. ; φ (pl. iteṅġoûren ⵜⵏ⵿ⴶⵔⵏ), daṛ teṅġoûren ‖ fait d’être envenimé ; fait de s’envenimer.

ăsetteṅġer ⵙⵜⵏ⵿ⴶⵔ sm. nv. f. 1 ; φ (pl. isetteṅġîren ⵙⵜⵏ⵿ⴶⵔⵏ), daṛ setteṅġîren ‖ fait d’envenimer.

ⵜⵏⵉ têné ‖ v. ⵏⵉ nai-aḍân.

ⵜⵏⴾⵂ ătenkeh ⵜⵏ⵿ⴾⵂ sm. φ (n. d’u. et col.) (pl. de div. et p. n. itenkehen ⵜⵏ⵿ⴾⵂⵏ),