Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/1976

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
1 976.

ⵥⵏⴶ éżînaġ ⵥⵏⴶ sm. φ (pl. iżînâġen ⵥⵏⴶⵏ), daṛ ăżînaġ (ĕżînaġ), daṛ żînâġen ‖ bruit confus de voix (de p. ou d’an.) ‖ se dit de tout bruit confus de voix de p. ou d’an. faible ou fort ‖ v. ⵂⵜ ăhît.

ⵥⵏⴶ éżeṅġ ⵥⵏ⵿ⴶ sm. φ (n. d’u. et col.) (pl. de div. ou p. n. iżeṅġen ⵥⵏ⵿ⴶⵏ), daṛ ăżeṅġ (ĕżeṅġ), daṛ żeṅġen ‖ nom d’un joue de petite espèce ‖ les éżeṅġ ont hab. moins de 0m,40c de haut.

ⵣⵏⴶ zouṅġet (Ta. 2) v. ⵂⵏⴶ ăheṅġou.

ⵥⵏⴶⵔ tăżeṅġart ⵜⵥⵏ⵿ⴶⵔ⵿ⵜ sf. φ (pl. tiżeṅġârîn ⵜⵥⵏ⵿ⴶⵔⵏ), daṛ tżeṅġârîn ‖ attitude altière (consistant à raidir le cou et la buste et à dresser fièrement la tête) ‖ ne se dit que des p.

żeżżeṅġer ⵥⵥⵏ⵿ⴶⵔ vn. f. 1 ; conj. 122 « seddekkel » ; (iżżeṅġer, ieżîżeṅġer, éd iżeżżeṅġer, our iżżeṅġer) ‖ avoir une attitude altière (d. le s. ci. d.) ‖ se dit proprement des p., h. et f., assis ou debout, arrêtés ou en marche ‖ se dit p. ext. de certains an., tels que les chameaux, les chevaux, les coqs, etc.

żâżżeṅġâr ⵥⵥⵏ⵿ⴶⵔ vn. f. 1.7 ; conj. 230 « târeġâh » ; (iżâżeṅġâr, our iżeżeṅġir) ‖ avoir hab. une attitude altière.

ăżeżżeṅġer ⵥⵥⵏ⵿ⴶⵔ sm. nv. f. 1 ; φ (pl. iżeżżeṅġîren ⵥⵥⵏ⵿ⴶⵔⵏ), daṛ żeżżeṅġîren ‖ fait d’avoir une attitude altière.

ăżeżżeṅġar ⵥⵥⵏ⵿ⴶⵔ sm. n. d’é. f. 1 ; φ (pl. iżeżżeṅġâren ⵥⵥⵏ⵿ⴶⵔⵏ ; fs. tăżeżżeṅġart ⵜⵥⵥⵏ⵿ⴶⵔ⵿ⵜ ; fp. tiżeżżeṅġârîn ⵜⵥⵥⵏ⵿ⴶⵔⵏ), daṛ żeżżeṅġâren, daṛ tżeżżeṅġârîn ‖ hom. (ou an.) qui a une attitude altière.

ⵣⵐⵂ ziñh ‖ v. ⵐⵂ eñh.

ⵥⵏⴾ żeniket (Ta. 1) ⵥⵏⴾⵜ va. prim. ; conj. 56 « deġiġet (Ta. 1) » ; ρ (iżnaket, ieżînaket, éd iżniket, our iżnaket) ‖ être étroit (le suj. étant un lieu) ‖ peut avoir pour suj. n’importe quel lieu, pays, vallée, lit de vallée, enclos, maison, tente, coin d’ombre, puits, etc., qu’ils soient étroits positivement ou relativement ‖ p. ext. « être à l’étroit [dans un lieu] », le suj. étant une p., un an., une ch. Peut se dire d’une seule p., d’un seul an., d’une seule ch. qui sont à l’étroit dans un lieu réellement étroit ou moins vaste qu’il ne le leur faudrait, ou d’un nombre qlconque de p., d’an., ou de ch. qui sont à l’étroit qlq. part pour n’importe quelle cause ‖ p. ext. « être étroitement serrés les uns contre les autres ; se serrer étroitement les uns contre les autres », le suj. étant des p. ou des an. ‖ syn. de żoukmet (Ta. 2) et moins us. que lui.

żeżżeniket (Ta. 1) ⵥⵥⵏⴾⵜ va. f. 1 ; conj. 147 « seddeġiġet (Ta. 2) » ; ρ (iżżenaket, ieżîżenaket, éd iżeżżeniket, our iżżenaket) ‖ rendre étroit ‖ a t. les s. c. à c. du prim.

tîżnîkît (Ta. 7) ⵜⵥⵏⴾⵜ vn. f. 16bis ; conj. 256 « tîdġîġît (Ta. 7) » ; (itîżnîkît, our iteżnikit) ‖ être hab. étroit ‖ a t. les s. c. à c. du prim.

żîżnîkît (Ta. 7) ⵥⵥⵏⴾⵜ va. f. 1.16bis ; conj. 256 « tîdġîġît (Ta. 7) » ; (iżîżnîkît,