Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/246

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
246.

= ikeh édis n esink ⁒ il a mangé la moitié de la bouillie = ikf ê édis n âżref ennît ⁒ il lui a donné la moitié de son argent) ‖ édis signifiant « moitié » et précédé de d « avec ; et avec ; et » peut souv. se traduire par « et demi ; et demie » ; il est syn. d’aṛil employé de la même manière et plus us. qu’aṛil. (Ex. ahel d ădis ⁒ un jour avec une moitié (un jour et demi) = aṛil d ădis ⁒ une coudée avec une moitié (une coudée et demie) = moûda d ădis ⁒ un litre avec une moitié (un litre et demi)) ‖ en parlant de viande de boucherie, édis peut signifier 2 ch. différentes, selon qu’il a le sens de « côté » ou celui de « moitié ». Employé dans le sens « côté », il sign. « moitié (de droite ou de gauche) [d’un an. coupé en 2 parties égales dans le sens de la longueur] » ; d. ce s., il est syn. d’élemdis et de tasaġa. Employé dans le sens « moitié », il sign. « moitié de la viande [d’un an. coupé n’importe comment et découpé en un nombre qlconque de morceaux] » ; d. ce s., il est syn. d’aṛil.

élemdis ⵍⵎⴷⵙ sm. φ (pl. ilemdechchân ⵍⵎⴷⵛⵏ), daṛ ălemdis (ĕlemdis), daṛ lemdechchân ‖ côté (partie droite ou gauche du corps [d’une p. ou d’un an., de la tête aux pieds]) ‖ p. ext. « moitié (de droite ou de gauche) [d’un an. coupé en 2 parties égales dans le sens de la longueur] » ‖ d. ces 2 sens côté » et « moitié, est syn. d’édis et de tasaġa.

éṛerdis ⵗⵔⴷⵙ sm. φ (pl. iṛerdechchân ⵗⵔⴷⵛⵏ), daṛ ăṛerdis (ĕṛerdis), daṛ ṛerdechchân ‖ côte (os des parties latérales de la poitrine) [d’une p. ou d’un an.] ‖ p. ext. « os de la côte avec sa viande ; côtelette », en parlant de viande de boucherie ‖ Illustration from Foucauld’s Dictionnaire touareg, page 246.png les Kel-Ăh. classent, de chaque côté de la poitrine, les côtes de la plupart des an. en 4 groupes : les 2 côtes supérieurs s’appellent iṛerdechchân oui n ămâsour « côtes de l’avant-bras » ; les 6 suivantes s’appellent iṛerdechchân oui n tĕsaġa « côtes du flanc » ; les 4 suivantes s’appellent iṛerdechchân oui n tănharmait « côtes de la partie supérieure du dos », la plus basse s’appelle éṛerdis oua n seġbâs « côte des reins ». Le mot tasaġa « flanc » est empl. qlqf. d. le s. de « côtes du flanc », com. syn. d’iṛer-