Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/971

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion
971

lambeaux ; an. qui met les objets (d’étoffe et de peau) en lambeaux » ‖ p. ext. 
« hom. (ou an.) qui disperse ». S’empl. qlqf. sans complément d. le s. d’« hom. 
qui a du désordre (h. qui disperse ses effets à droite et à gauche et les laisse 
traîner en désordre) ; hom. qui laisse s’égarer toute ch. (h. qui, par négligence 
et désordre, laisse s’égarer et se perdre tout ce qu’il a et tout ce qu’on lui 
confie) ; hom. qui laisse s’égarer des an. qu’il garde au pâturage (h. qui, 
par négligence, laisse hab. une partie des an. qu’il garde au pâturage 
se disperser et s’égarer) ; an. qui disperse les troupeaux (an. carnassier 
qui s’attaque aux troupeaux et qui a l’hab. de se jeter sur eux et de les disperser, 
com. le lion, le chacal, etc.) » ‖ d. le s. « h. (ou an.) qui disperse », est syn. d’ăżemmehenḍaou.

ⵆⵟ k̤iṭ ⵆⵟ sm. (s. s. pl.) ‖ coqueluche.

L 

ell va. prim. ; conj. 11 « els » ; ω (illă, illâ, éd iell, our illé) ‖ être ; 
exister ‖ les impératifs, les indicatifs futurs et les participes futurs positifs et négatifs 
d’ell sont très peu us. dans l’Ăh. ; on emploie hab. à leur place les temps 
correspondants d’un des verbes dans lesquels se trouve l’idée du verbe « être », comme 
emel « être (dans un lieu) », eh « être dans », ăour « être sur », etc. ‖ ell 
exprime l’idée d’être dans un lieu et celle d’exister ; il diffère d’oumas 
« être (exprimant l’idée d’état, de condition) » ‖ ell est toujours neutre, 
excepté dans le seul cas où il a pour rég. dir. le pronom affixe masc. sing. 
t (ê) « lui » ; ce pronom masc. sing. est le seul rég. dir. qu’il puisse avoir. 
Ell ayant pour rég. dir. t (ê) « lui » signifie « être là ; y en avoir ; exister ». 
(Ex. Moûsa ill ê ? – kala, ou tt illéM. l’est-il ? (M. est-il là ?). – 
non, il ne l’est pas (non, il n’est pas là) = Mess-îneṛ ill ê ; ou tt illé 
a our ieddoubet ⁒ Dieu l’est ; ne l’est pas ce qu’il ne peut pas (Dieu 
existe ; n’existe pas ce qu’il ne peut pas (il n’y a rien qu’il ne puisse)) = 
té̆iné tell ê ṛour em ? – ou t tellé ⁒ des dattes le sont-elles chez toi ? 
(y a-t-il des dattes chez toi ?). – elles ne le sont pas (il n’y en a pas) = âman 
ellân t daṛ ăbaioṛ ? – ou tt ellin ⁒ de l’eau l’est-elle dans l’outre ? 
(y a-t-il de l’eau dans l’outre ?). – elle ne l’est pas (il n’y en a pas) = 
chêt ma m ellânet t ? – ou tt ellinet ⁒ les filles de ta mère le sont-elles ? 
(tes sœurs sont-elles là ?). – elles ne le sont pas (elles ne sont pas là) = 
Kenân, ou tt ill a our iġé daṛ ăġamai n DâssinK., ne l’est pas 
ce qu’il n’a pas fait dans le fait de chercher de D. (K., il n’y a rien qu’il 
n’ait fait dans le but d’obtenir D.) = Hekkou, ou tt ill a ou hâs enniṛ 
foull our é tekk TămaṅṛasetH., ne l’est pas ce que je ne lui ai pas 
dit pour elle n’ira pas à T. (H., il n’y a rien que je ne lui aie dit pour 
qu’elle n’aille pas à T.) = kai, tellît t a s innă Moûsa aouâ-reṛ