Page:Fournel - Les Hommes du 14 juillet, 1890.djvu/10

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LES HOMMES DU 14 JUILLET
GARDES-FRANÇAISES ET VAINQUEURS DE LA BASTILLE



I

LA BASTILLE EN 1789


La France avait bien des bastilles quand Charles V et Chartes VI élevèrent la Bastille. Dès lors il n’y en eut plus qu’une. Toutes les autres s’’effacèrent et disparurent devant la royauté de la Bastille parisienne, de la Bastille par excellence, de la seule vraie Bastille. Ce nom Commun devint un nom propre. Dès le XVe siècle, on disait partout : la Bastille, comme on dit la Bible, le Livre !

En 1789, la Bastille était âgée de quatre cent vingt ans environ depuis le jour ou elle avait commencé à sortir de terre. C’était une magnifique forteresse et une belle prison, si une prison peut jamais être belle. Elle avait même quelquefois servi de résidence princière ; on y donna des fêtes, et plus tard Henri IV y logea son épargne, dans une tour qui en avait gardé le nom de tour du Trésor.