Page:Fournier - Mon encrier (recueil posthume d'études et d'articles choisis dont deux inédits), Tome I, 1922.djvu/34

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
19
IMPRESSIONS DE TRAVERSÉE

Dansereau, ni de monstres plus tortueux que la conscience dépravée d’un ministre. Et tes profondeurs, enfin, gouffre, n’égaleront jamais, si loin qu’elles atteignent, l’effroyable crédulité du peuple…

Mardi.

Il se publie à bord de l’Empress un journal quotidien.

Je crois, que, justement, j’en ai un numéro sous la main… C’est l’Ocean Daily News. Il comprend huit pages in-douze, dont six conservent le même texte pendant plusieurs semaines, tout comme les nombreuses pages d’annonces de la Presse et de la Patrie. On n’y lit pas autre chose, du reste, que des réclames en faveur des Empresses. Les deux pages d’intérieur sont seules réservées à l’inédit, et encore n’en utilise-t-on généralement qu’une, de sorte que l’autre reste en blanc ; mais ce peu d’espace suffit encore à nous tenir au courant des dernières nouvelles, communiquées par la télégraphie sans fil, et que vous faudrait-il de plus ?…

Je ne voudrais cependant pas exagérer. Ce service d’information, si précieux qu’il soit, n’est pas parfait. Il est même quelquefois fort incomplet. Ainsi, figurez-vous qu’il ne donne pas un seul compte-rendu d’accident ni de noces d’or, qu’il ne nous dit pas un mot des séances du Club Letellier, et qu’il passe complètement sous