Page:France - Sur la voie glorieuse.djvu/23

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



LETTRE DU Dr MARIAVÉ


Si l’intelligence est matérielle, le cœur est une image réelle de la Lumière incréée.


Reninghelst, le 15 janvier 1915.


Monsieur et cher Maître,

Je ne suis pas mort à l’hôpital d’Ypres « tué au chevet d’un blessé allemand par un obus allemand ».

La note que vous commentez dans votre « Noël » du Petit Parisien et qu’a publiée le Bureau de la Presse de Londres, a été rédigée, à mon insu, par M. Charles Staniforth, interprète anglais de la 3e division de cavalerie, ainsi qu’il vous sera facile de le vérifier. Mais je n’ai échappé à la mort que par une chance extraordinaire.

Je faisais mon rapport à l’endroit précis où tomba l’obus. Je quittais ma table de travail quelques secondes avant sa chute. C’était une marmite énorme