Page:Froment - Notice historique sur L'Abord-à-Plouffe, c1920.djvu/24

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 26 —

gèrent pas. Le 20 oct. 1915 après une séance fameuse ils obtenaient à Ste-Rose l’incorporation. Le nouveau village comprendrait tout le territoire de l’arrondissement scolaire. Le 26 Novembre de la même année le Gouverneur de Québec Sir P. E. LeBlanc ratifia cette décision.

Mais il fallait un Maire et des échevins. Les élections ne se font pas sans activité et discussion. Il y eut bien davantage ! Quel sera donc le premier magistrat ? Quels en seront les premiers conseillers ? Sous la présidence de M. Henri Chapleau secrétaire du Comté Laval, MM. Wilfrid Lorrain, Joseph Plouffe, Alphonse Taillefer, Martin Plouffe, Arthur Hotte, Romain Clermont et Alexandre Francœur furent élus par le vote des électeurs les 17 et 18 décembre. À la première assemblée du nouveau conseil qui se fit avec grande solennité M. Martin Plouffe fut nommé Maire. M. Plouffe fut donc le premier à plus d’un titre. M. Martin Plouffe est le fils de Martin Plouffe et de Candide Taillefer. M. Eusèbe Lorrain fut nommé temporairement secrétaire-trésorier et le 3 janvier 1916 M. Adolphe Francœur lui succéda dans cette fonction. M. Plouffe après une année de sage et économique administration démissionna. Le peuple cette fois, et non plus le conseil, se donna un nouveau Maire dans la personne de M. Wilfrid Lorrain J. P. qui fut élu contre M. Michel Laviolette le 11 janvier 1917. De nouvelles et graves questions surgirent. Les chemins demandaient des réparations : on les fit faire. Des règlements équitables pour la perception de la taxe des chemins s’imposaient : il fallut s’en occuper pour