Page:Froment - Notice historique sur L'Abord-à-Plouffe, c1920.djvu/45

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 51 —

Un autre personnage que je ne veux pas laisser inaperçu et pour cause, c’est M. Eustache Lemay, marchand de bois de Montréal. On peut dire de lui qu’il est un  “self-made man” M. Lemay a commencé au bas de l’échelle. D’une grande activité et d’un esprit ouvert il a su, par son travail et son énergie, se créer une première place dans le monde des affaires et de la finance. Directeur de la Banque d’Hochelaga et de l’hôpital général, membre de plusieurs clubs choisis, actionnaire dans de nombreuses compagnies, ancien commissaire du Port de Montréal, ami intime de Sir Wilfrid Laurier, Sir Rodolphe Lemieux, Sir Pierre Évariste LeBlanc, bienfaiteur insigne de sa paroisse natale et de plusieurs institutions d’éducation ou de charité, V. G. l’Université de Montréal à laquelle il vient de donner $25000.00 M. Lemay se distingue surtout par son amour du pays qui l’a vu naître, et des anciens avec qui il a vécu. Aussi très souvent on le voit, malgré ses 73 ans bien sonnés, (né le 1 janvier 1845) revenir à l’église paroissiale ou apparaître dans le vieux cimetière où dorment ceux qu’il a connus et estimés : en particulier son épouse bien-aimée Mary Gilchen et son enfant.


Si les cadres de ce petit volume me le permettaient je parlerais volontiers très longuement du Docteur F. Xavier Plouffe médecin de Montréal qui aime son « Bord-à-Plouffe » au point d’en avoir fait son principal séjour en y construisant une superbe villa des mieux placées et qui encourage la grande cause de l’instruction en distribuant chaque année