Page:Froment - Notice historique sur L'Abord-à-Plouffe, c1920.djvu/66

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 75 —

Le tribunal pour juger les cas d’exemptions de St-Martin et l’Abord-à-Plouffe siéga dans notre région à la demeure du Maire de l’Abord-à-Plouffe pendant tout le mois de décembre 1917.

* * *

Le 4 avril 1920, soir de Pâques, eut lieu à l’Abord-à-Plouffe le tirage d’un cadre à la peinture. Il y eut discours par MM. les abbés Adalbert Froment et Ludger Jasmin vicaires à St-Martin et par M. le Maire de l’endroit. Madame Girouard qui avait organisé la fête remercia vivement tous ceux et toutes celles qui l’avaient aidée.

M. Jos. Bélanger de Mégantic fut l’Heureux gagnant. Un magnifique coussin à la peinture et un $5.00 d’or furent donnés à Madame Zotique Chartrand et à Mademoiselle Marie-Anne Lagacé. Elles étaient arrivées respectivement première et seconde dans la vente des billets.

* * *

Le Conseil municipal, aux fins de tenir ses réunions, a loué la salle de Madame Gédéon Plouffe (1919.)

* * *

À la dernière retraite générale qui eut lieu à la Villa St-Martin et à laquelle 39 personnes de toutes les classes de la société assistaient, il faisait bon remarquer la présence de M. le Juge Dorval du Nord-Dakota, États-Unis.