Page:Froment - Notice historique sur L'Abord-à-Plouffe, c1920.djvu/67

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 76 —

Aux noces d’or de M. le Curé Leblanc (28 mai 1914) le rang du Bord de l’eau était richement et magnifiquement décoré. L’illumination fut splendide. Le héros de la fête accompagné de plusieurs invités s’y rendit et fut vivement touché de cette marque d’attachement que lui manifestaient les citoyens de l’Abord-à-Plouffe.

* * *

Les gouvernements, Fédéral et Provincial, viennent de décider la confection de la route Montréal-Ottawa. L’Abord-à-Plouffe sera l’une des municipalités privilégiées : c’est peut-être l’unique raison pourquoi ses chemins sont actuellement mauvais : elle attend sans doute que l’autorité gouvernementale y mette la main …!

* * *

M. le Dr F. X. Plouffe et le Maire Wilfrid Lorrain sont à faire faire des plans pour construire des nombreux logements à l’Abord-à-Plouffe. En avant le progrès !

* * *

La « coupe » de la glace procure à un grand nombre des nôtres durant la froide saison le moyen de soutenir leur famille. Un citoyen de l’Abord-à-Plouffe, à lui seul, a réalisé la jolie somme de $250.00 durant l’hiver dernier. « 2500 morceaux de glace qu’est-ce-que c’est pour de bons bras comme les miens » ? me disait l’un de ces habiles artisans.

* * *

La desserte a $538.90 en banque et $25.00 entre les mains de Monsieur Wilfrid Lorrain.

A. M. D. G.



St-Martin, au mois de mars 1920.