Page:Fujishima - Le Bouddhisme Japonais, doctrines et histoire des douze grandes sectes bouddhiques du Japon.djvu/203

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
145
SHIN-SHÛ

bonheur ni par l’infortune. Puisqu’ils tournent leurs pensées vers le salut d’autrui, l’ordre et la paix doivent naturellement être leur plus grand désir. Ils ne voudront qu’obéir à l’Instruction de Bouddha Çâkyamuni ; il en résultera beaucoup d’avantages : le monde étant d’accord, le pays prospère et le peuple paisible.

FIN