Page:Géographie de la Sarthe.djvu/14

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

Sainte-Anne, et atteint l’Huisne à Sceaux ; — la Dué (rive g.), formée de deux ruisseaux qui se réunissent 4 kilomètres avant de se perdre dans l’Huisne à Connerré : le premier, la Longuève, naît dans la forêt de Vibraye et baigne Semur ; le second, la Nogue (10 kilomètres), a sa source près de Coudrecieux, et grossi de la Tortue rejoint la Longuève ; — le Narais (rive g. ; 30 kilomètres), qui a sa source dans le bois de l’Évêque, à l’ouest du Grand-Lucé, passe à Challes, traverse une contrée boisée, croise le chemin de fer de Rennes à Paris, et tombe immédiatement après dans l’Huisne, au-dessous de Saint-Mars-la-Brière (débit à l’étiage, 460 litres par seconde) ; — la Vive-Parance (rive dr. ; 19 kilomètres), qui naît au sud de Bonnétable, reçoit la Morte-Parance qui arrose Savigné-l’Évêque, et, plus bas, le Merdereau, puis atteint l’Huisne au-dessus d’Yvré-l’Évêque.

L’Erips (rive g. ; 15 kilomètres) reçoit trois ruisseaux et a son confluent au sud de Fillé-Guécélard.

Le Fessard (rive g. ; 15 kilomètres) est un ruisseau qui tombe dans la Sarthe à 3 kilomètres en aval du précédent.

L’Orne champenoise (rive dr. ; 22 kilomètres) vient d’Étival, et a son confluent à 2 kilomètres environ à l’est de la Suze.

Le Renan (rive dr. ; 11 kilomètres) descend des collines de Souligné-sous-Vallon, passe à Chemiré-le-Gaudin et a son embouchure au-dessous de la Suze.

La Gée ou Geax (rive dr. ; 22 kilomètres) prend sa source sur le territoire de Neuvy-en-Champagne, baigne Vallon, Maigné et rejoint la Sarthe près de Fercé.

La Vezanne (rive g. ; 13 kilomètres) naît à l’est de la forêt de Courcelles, reçoit les eaux des étangs de cette forêt, baigne Mézeray et grossit la Sarthe à Malicorne.

Le Riboux (rive g. ; 11 kilomètres) vient de Brousse, reçoit le Loyer et, comme la Vezanne, atteint la Sarthe à Malicorne.

La Vègre (rive dr. ; 64 kilomètres) descend des hauteurs boisées du canton de Sillé-le-Guillaume, reçoit une partie des eaux du versant oriental des Coëvrons ; baigne Loué, reçoit le Palais, passe au sud de Brûlon, puis à Asnières et tombe