Page:Gaboriau - Les Gens de bureau, Dentu, 1877.djvu/299

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


R. — De Son Excellence qui le transmet à ses Directeurs avec faculté de le communiquer aux autres.

D. — Comment ce pouvoir se transmet-il de Son Excellence jusqu’au dernier employé ?

R. — Ce pouvoir se transmet comme il s’est transmis en tout temps, par une succession qui n’a point été interrompue et qui continuera dans les bureaux jusqu’à la consommation des siècles.

D. — En quelle disposition doit-on recevoir sa commission ?

R. — Il y a quatre principales dispositions pour recevoir sa commission.

D. — Quelle est la première ?

R. — La première est d’être en état de grâce.

D. — Quelle est la seconde ?

R. — La seconde est d’y être appelé et de ne s’y pas ingérer de soi-même.

D. — Quelle est la troisième ?

R. — La troisième est d’être irréprochable dans son écriture.