Page:Gaboriau - Les Gens de bureau, Dentu, 1877.djvu/298

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


R. — Je dois être très-raide avec lui, afin de lui inspirer la plus haute idée de l’Administration.

D. — Pourquoi lui inspirer la plus haute idée de l’Administration ?

R. — Afin que le pays ne soit jamais induit en tentation de diminuer le nombre des emplois.

D. — Qu’est-ce qu’un emploi ?

R. — Une grâce d’état qui permet de traverser, en paix avec sa conscience et son estomac, cette vallée de larmes qu’on appelle la vie.

D. — Tout le monde peut-il remplir un emploi ?

R. — Non.

D. — Que faut-il pour cela ?

R. — Une commission.

D. — Qu’entendez-vous par une commission ?

R. — La commission est une feuille de papier revêtue du sceau officiel qui donne le pouvoir pour faire les fonctions bureaucratiques et la grâce pour les exercer dignement.

D. — D’où vient ce pouvoir ?