Page:Gaches-Sarraute - Le Corset, étude physiologique, 1900.djvu/81

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
65
SOUTIEN DES SEINS.

tant sur la cavité abdominale, en refoulant les intestins vers le bas, mais sur place en faisant saillie vers l’extérieur.

Dès que les aliments ont été digérés par l’estomac, leur volume diminue et il n’est pas nécessaire de laisser à l’intestin un espace plus grand ; l’observation prouve que la circulation alimentaire se fait d’autant plus rapidement que cet intestin est mieux soutenu sur toute son étendue.

Fig. 26. — Soutien des seins par une brassière.

J’estime donc qu’en appliquant l’appareil que je propose, je me rapproche autant qu’il se peut des conditions naturelles et je combats une des causes les plus dangereuses pour la santé de la femme, le déplacement des viscères. Que les hommes acceptent donc de porter un corset et qu’ils fassent l’essai des deux systèmes, je suis bien sûre qu’ils me donneront raison.

En opposition avec les indications que je viens de développer, est-il possible de prétendre un instant qu’il y a le même intérêt à soutenir les seins ? Certainement non. En général, la femme n’a pas les seins volumineux, mais je dirai plus, le corset quoique appliqué sur le thorax ne soutient pas ces organes ; dans tous les mouvements d’extension et de torsion, le sein est abandonné par son soutien. Sous le prétexte de fournir cet ap-