Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/175

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


il membre : Lucr. 3, 697 n doigt : Pbop. 2, 34, 80 ; Ov. H. 10, 140 II [prOv.] molli articula tractare ali-quem Quint. 11, 2, 70, toucher qqn d’une main légère, cf. molli bracchio à bracchium 11 2 [fig.] a) membre de phrase, partie, division: Cic. de Or. 3, 96; 3, 186; Her. 4, 26 ; b) [gram.] le pronom hic et guis Varr. L. 8, 4S ¶ l’article : Quint. 1, 4, 19 i| [un mot isolé] Pompon. Dig. 28, 5, 29 ; c) moment, instant, point précis : Cic. Quinct. 19 ; Plin. 2, 216 II moment critique, décisif. Ter. Ad. 229; Cubt. 3, 5, 11; d) point : per eosdem articulos et gradus Su et. Cl. 4, passer par les mêmes points [la même filière] et les mêmes degrés ; e) article, point dans un exposé : Auc Civ. 9, 1.

artïfex, Icis, m. (ars et facio).

I subst. 11 1 qui pratique un art, un métier artiste, artisan : Cic. Rep. 1, 35; Fin. S, 7, etc; Liv. 5, 3, 6 ; 42, 3, 11 II maître dans un art, spécialiste : Cic. de Or. 1, 51 ;

1, 111 ; 1, 248 ; Br. 185 ; dicendi artifices ClC. de Or. 1, 23, maîtres d’éloquence H 2 [en gén.] ouvrier d’une chose, créateur, • auteur : mundi Cic. Tim. 6, l’artisan de l’univers ¶ negotii Sall. J. 35, 5, artisan d’une affaire ; comparandse voluptalis Cic. Fin. 1, 42, maître dans l’art de procurer le plaisir.

II adj. H 1 habile, adroit: Cic. Br. 96; Or. 172; Ov. Am. 3, 2, 52; M. 15, 218 H 2 fait avec art: Prop. 2, 31, 7 ; Plin. 10, 85; 12, 115, etc.

artïfïoâlis, e, c. artificialis: Consent. Gram. S, 343, 27.

artifice, avec art : Adamn. hoc. Sanct. 1, 2.

artïfïcïâlis, e (artificium), Hl fait avec art, selon l’art : Quint. 5, 1, lj 5, 9, 1; 12, 8, 19; pi. n. artïfïcïàlïa, ium, principes de l’art : Quint. /, 8, 4 H 2 insidieux: _Ps. Cypr. Sing. cler. 19.

artïfïciâlïtër (arlificialis), avec art : Quint. 2, 17, 42.

artïflcîna, œ, f. (ars, facio), atelier : Gloss. 5, 590, 51.

• artïfïciôlum, i, n., dim. de artificitim : N. Tir. 53, 90.

axtïfïciôsê (artificiosns), avec art, artistement : Cic. Fin. 3, 32 ; de Or. 1, 186 ; arti/iciosius Cic. 2, 57 ; -issime Her. 4, 7.

artïfïcïôsus, a, um (artificium), 111 fait suivant l’art, obtenu par l’art : Cic. Inv. 1,6 ; Top.69 ¶ l’ait avec art : Cic. Ac. 2, 50; Fin.

2, 15 11 2 qui a de l’art, adroit : Ctn. Inv. 1, 61; 2, 57 \\ artificiosior Cic. Inv. 1, 99; -issi-mus ClC Inv. 1, 61.

artïfïcium, ïi, n. (artifex), H 1 art, profession, métier, état : pictorum Cic. Verr. 4, 123, l’art des peintres ; necessaria artificia Cic. Tusc. 1, 62, métiers nécessaires [opp. aux arts libéraux], cf. Off. 1, 150; Ges. G. 6, 17, 2 11 2 art, travail artistique : si-mulacrum sinqulari arlificio per-fectum ClC. Verr. 4, 72, Stat.ue,

chef-d’œuvre d’un travail unique, cf. 2, 87; 4, 4; 4.38, etc. 11 3 art, connaissances techniques, science, théorie : Cic. Inv. 1, 77 ; de Or. 1, 93; 1, 146; 4, 10; Ac. 2, 114 11 4 art, habileté, adresse : Cic. Verr. 1, 64 ; Clu. 58, etc. ¶ [en mauv. part] artifice : Cic. Verr. 5, 174 ; Ptanc. 22 ; AU. 7, 1, 7, etc. ; Cjes. d. Ml. 9, 7 C, 2.

Artigi, ôrum, m., ville de la Bétique : Plin. 3, 10.

artïgràphïa, œ, f. (artigraphus), traité de grammaire : An. Helv. 174, 3.

artïgrâphus, i, m. (ars, Ypâpio), auteur de grammaire, de traité : Serv. En. 1, 104 ; 5, 522.

artïo, ire, v. arto g®—>-•

artïôs, on (fipuoç), proportionné : Char. 288, 4.

artïseUïum, v. arciselliurn : Petr. 75.

i artâtus, a, um, v. arto ;^ >.

2 artïtus, a, um (ars), formé par de bons principes : P. Fest. 20, 14.

arto, âvï, âtum, are (artus), tr., serrer fortement, étroitement : Lucr. 1, 576; Plin. 17, 209 II [fig.] resserrer, raccourcir, amoindrir : Liv. 45, 36, 4.

»—>- sur artus s’est formé aussi artio : impér. artito Cat. Agr. 40, 3; 41, 2; pf. artivit NOv. Cam. 16 ; 41 ; cf. Non. 505.

artôcôpus, i, m. (ipToxoVoç), celui qui cuit le pain, boulanger : *Juv._5, 72; Firm. Math. 8, 20.

artôcrëas, âtis, n. (ipTÔ/.pEa;), pâté de viande : Pers. 6, 50.

artôlâgànus, i, m. (i?ïo\ô.ia-vo;), Plin. 18, 105; Cic Fam.9, 20, 2, sorte de pain.

artôlâgynos, i, m. (dpToXâyuvoç), pi. -gyni Cic. Fam. 9, 20, 2. [prob’] pains en forme de bouteille.

artopta, œ, f. (âptôimy;), sorte de tourtière pour cuire le pain : PL. Atd. 400; Juv. 5, 72; cf. Plin. 18, 107.

artoptïcïus, a, um, cuit dans la tourtière : Plin. 18, 88; 18, 105.

ArtÔtrÔgUS, i, m. (ïpTo;, Tpûyia), Rongeur de pain |nom d’un parasite] : PL. Mit. 9.

Artôtyrïtse, ârum, m. (’Apto-TupT-cai), secto d’hérétiques : AuG. Ilsrres. 28.

artro, are, v. aratro.

artù, artùa, v. artus 2 ï#—y

artûâtim (artuatns), par morceaux : Firm. Math. 7, 1.

artùâtus, a, um (artus), coupé par morceaux : Firm. Math. 6, 31.

artum, i, n. de artus pris subs’: H 1 espace étroit : in arto pugna Romano aplior futura videbatur Liv. 28, 33, 9, il apparaissait que le combat dans un espace resserré serait plus à l’avantage du Romain; in artum compulsi Liv. 23, 27, 7, refoulés à l’étroit 11 2 [fig-] in arto esse Liv. 26,17, 5, être dans une situation critique; nobis in arto et inglorius labor Tac. An. 4, 32, pour moi le travail est borné et sans gloire ; in arto commeatus

Tac. H. 3, 13, le ravitaillement est réduit, artûo, are, disséquer : Gloss.

1 artus, a, um II1 serré, étroit : artioribus laqueis tenere aliquem Cic Verr. 1, 13, maintenir qqn dans des liens plus serrés ; artissi-mum vinculum ClC Rep. 2, 69, le lien le plus étroit ; aria toga Hor. Ep. 1,18, 30, toge étroitement serrée H 2 étroit, resserré : in artiores silvas carros abdiderunt Cms. G. 7, 18, 3, ils cachèrent leurs chariots dans des forêts suffisamment épaisses; artœ vise Liv. 5, 26, 5, routes resserrées ; fauces artse Liv. 22, 15, 1, gorges étroites ; artissi-mum inter Europam Asiamque di-vortium Tac. An. 12, 63, point où l’intervalle de séparation [le bras de mer] entre l’Europe et l’Asie est le plus étroit ¶ arta convivia Hor. Ep. 1, 5, 29, festins où l’on est à l’étroit II 3 [fîgj me artior, quam solebat, somnus eomplexus est Cic Rep. 6, 10, un sommeil plus profond que d’habitude me saisit 11 4 serré, mesuré, limité : in tam artis commeatibus Liv. 2, 34, 5, avec des approvisionnements si restreints ; in hostico laxius rapto suetis vivere artiores in pace res erant Liv. 28, 24, 6, pour eux qui étaient habitués à vivre largement de rapines en territoire ennemi, avec la paix la vie était plus serrée (plus à l’étroit.)

2 artùs, ûs, m., plus souv1 pi. artus, uum, ubus, articulations : Cic 2, 150; Plin. 11, 248; Tac. H. 4, 811| membres [du corps]: Cic 3, 67; Ov. M. 2, 620; VtRG. En. 2, 173 II [poét.j le corps entier : Ov. M. 15, 166 II rameaux d’un arbre : Plin. 14, 13.

gf > smS- n- art« Prisc. Gram. 6, 77 II pi. artua PL. Men. 855, cf. NON. 191 II d.-abl. pi. artubus, mais artibus LuCR. 5, 1077; Apul. M 2, 13 ; Tert. Anim. 10.

artûtus, a, um, trapu : PL. *Asin. 365.

Artynïa, œ, f., marais de Mysie : Plin. ô, 142.

Arûbmm, ii, n., ville de la Mésie inférieure : Peut. S, 4 \\ -ïânus, a, um, d’Arubium : CIL 3, 5185.

Arucci et Arunci, m., ville de la Bétique : Anton. 427 ; Plin. 3,14 II -ccîtânus, a, um, d’Arucci » CIL 2, 963.

ârùi, part, de areo.

àrùla, ce, f. (ara),petit autel: Ctc Verr. 4, 5 II terre amassée au pied des arbres : Plin. 17, 77.

ârum, v. aron 1.

Arunci, v. Arucci.

âruncus, i, m. (dor. 4’puyYOç), barbe de chèvre [plante] : Plin. 8, 203.

Aiunda, &, f., ville do la Bétique : Plin. 3, 14 II -ensis, e, d’Arunda : CIL 2, 1359.

àrundifër, ira, ërum (arundo, fera), qui porte des roseaux : Ov. F. 5, 637.

ârundïnâcëus, a, um (arundo), semblable au roseau : Plin. 18, 58.