Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/201

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


auiïgër, ëra, ërum (aurum, gero), c. aurifer: Cic. poét. Div. 2, 63 ; Val.-Fl. 8, 110.

aurïgmëus, aurîgînôsus, v. av.rv.g-,

Aurigis ou Auringis, fa, f., ville de la Bétique : Liv. 24, 42, S.

1 aurïgo, âvi, âlum, are (auri-ga), int., conduire un char : Plin. 33, 90; Suet. Cal. 54, etc. \\ [flg.] guider, gouverner : Gell. 14,1,23.

2 aurïgo, v. aurugo : Scrib. 110.

aurîgor, art, c. aurigo i : Vahr. Men. 316.

aurïlëgûlus, i, m. (aurum, lego), celui qui recueille de l’or : Cod. Theod. 10, 19, 3.

aurflëgus, i, m., c. aurilegulus : Nicet. Symb. fr. 3.

Auringis, v. Aurigis.

Aurïni, ôrum, m., peuple d’E-trurie : Plin. 3, 52.

Aurïnia, ce, f., v. Albruna; déesse des Germains : Tac. *G. 8.

Aurïnus deus, m., le dieu de l’or : Aug. Civ. 4, 21

aurïpigmentum, i, n. (aurum, pigmenlum), orpin, orpiment : Plin. 33, 79; Cels. 6, 5; Vith. 7,7.

auris, is, f. (*ausis, cf. ausculto, οὖς), ¶ 1 oreille : auribus desectis Cæs. G. 7, 4, 10, avec les oreilles coupées ; cum in aurem ejus insusurratum (erat) Cic. Verr. 1, 120, quand on lui avait chuchoté à l’oreille ; ad aurem admonere aliquem Cic. Fin. 2, 49, avertir qqn à l’oreille ; Cynthius aurem vellit Virg. B. 6, 3, le dieu du Cynthe [Apollon] m’a tiré l’oreille [pour m’avertir] ; aliquid auribus accipere Cic. de Or. 1, 218, recueillir au moyen des oreilles, écouter ; ad aures alicujus accidere Cic. Sest. 107, arriver aux oreilles de qqn (pervenire Cic. Cat. 4,14, etc.), ou auribus accidere Plin. Pan. 92; Tac. An. 15, 67 ; quoniam tu suscipis, in alteram aurem Cic. AU. 13, 24, 1, puisque toi, tu t’en portes garant, je puis dormir sur l’une ou l’autre oreille [sur mes deux oreilles], cf. in aurem utramvis dormire Ter. Haut. 342 ¶ 2 oreille attentive, attention : alicui aures suas dare Cic. Arch. 26, prêter à qqn une oreille complaisante (attentive), cf. AU. 1, 5, 4; 2, 14, 2 ; aurem praebere Hor. S. 1, 1, 22 (aures Liv. 38, 52, 11, etc.) ; commodare Ep. 1, 1, 40, prêter l’oreille ; aures erigere Cic. Verr. 1, 28, dresser l’oreille (être attentif) ¶ aequis auribus audire Liv. 2, 61, 9, écouter avec une oreille favorable (secundis auribus Liv. 6, 40, 14, etc.) ¶ jugement de l’oreille : res digna auribus eruditis Cic. Or. 119, sujet digne d’oreilles savantes ; ad Atticorum aures teretes et religiosas se accommodare Cic. Or. 28, se conformer à l’oreille délicate et scrupuleuse des Attiques ; hæc nostra oratio multiludinis est auribus accommodanda Cic. de Or. 2, 159, notre parole à nous doit s’accommoder aux oreilles de la foule ¶ 3 orillon d’une charrue : Virg. G. 1, 172.

auriscalpïum, U, n. (auris, scalpo), cure-oreille : Mart. 14, 23 II sonde [chir.] : Scrib. 41.

aurïtùlus, i, m. (dim. de auritus) = âne : PHjED. 1, 11,6.

aurîtus, a,um (auris), 1T 1 qui a de longues oreilles : Virg. G. 1, 308; Ov. Am. 2, 1, 15; Mart. 7, 87, 1 H 2 qui entend, attentif : PL. As. 4; MU. 608; Hor. O. 1, 12, 11 Il 3 fait en forme d’oreille: Plin. 10, 136 H 4 muni d’orillons : Pall. 1, 42, 1.

Aurïus, U, m., nom dTi. :_Oc. Clu. 11.

aurïvestrix, ïcis, î. (aurum, ves-lio), brodeuse en or ; CIL 6, 9214.

auro, are (aurum), tr., dorer : Prisc 8, 79.

aurochalcum, c. aurick- : Suet. Vit. 5 [deux mss.]; N.-Tir. 77, 16; Gloss.

aurôclâvus, a, um, orné de bandes d’or : SCHOL. JOv. 6, 482.

aurôlentus, v. aurulentus : Fort. Germ. 13, 45.

1 aurôra, œ, f. (= *ausosa, cf. col. aûû;, att. é’uî), H 1 l’aurore : Lucr. 2, 578; Cic. Arat. 65; Liv. 1, 7, 6 H 2 le Levant, les contrées orientales : Virg. En. 8, 686; Ov. M. 1,61.

2 Aurôra, as, f., Aurore [épouse de Tithon, déesse de l’aurore] : Virg. G. /, 446; En. 7, 26, etc.

aurôresco, ère (aurôra), int., aurorescente die Ps. Arn. Confl. 1, 18, l’aurore arrivant.

aurôro, are (aurôra), int., avoir l’éclat de l’aurore : Varr. Men. 1211| aurorans Gloss. 4, 312, 35, éclairant.

aurôsus, a, um (aurum), H1 = aurifer Plin. 33, 67 H 2 de couleur d’or : I’all. 1, 5, 1.

aurûgïnëus, a, um, de jaunisse : C.-Avn. Chron. 2, 11, 132,

aurûgîno, are (aurugo), int., avoir la jaunisse : Tebt. Anim. 17.

aurûgïnôsus et aurîgînôsus, a, um, qui a la jaunisse, icté-rique : M.-Emp. 22, 13; Apul. Herb. 32.

aurûgo (-ïgo), înis, t., jaunisse : Scrib. 110; 127; Apul. Herb. 85; Isid. 4, 8, 13.

aurùla, se (dim. de aura), f.,

auspïcâbïlis, e (auspicor)* de bonne chance : Arn. 7. 32.

aurulentus, a, um (aurum), de couleur d’or : Prud. Péri. 12, 49.

aurum, i, n., H1 or :auri venas invenire Cic. 2, 151, trouver des filons d’or ; montes auri Ter. Phorm. 68, des montagnes d’or H 2 obiets faits en or ; vaisselle d’or : Cic. Or. 232; Tusc. 5, 61; Ciel. 30; 31;32(v.commodo S, §2); libare auro VlRG. G. 2, 195, faire

des libations avec des coupes

d’or 0 onerata auro Ter. Haut. 452, couverte de bijoux, cf. Cic. Inv.

1, 51; crines nodantur in aurum Virg. En. 4, 138, ses cheveux sont ramassés en un nœud agrafé d’or H 3 monnaie d’or, or monnayé, or : Cic. Sest. 93; Flac. 69; Pkil. 3, 10; Au. 1, 16, 12; 12, 6, 1, etc. H 4 [fig.] or, argent, richesse : HER. 4, 43 ; Cic. Div.

2, 134; auri sacra famés Virg. En. 3, 56, soif maudite de l’or II l’éclat, la couleur de l’or : Lucr. 2, 27; Virg. G. 4, 91 ; Ov. M. 15, 316; Juv. 6, 5891| l’âge d’or : Hor. O. 4, 2, 39; Ov. M. 1, 115.

Aurunca, œ, f., ancien nom de Suessa en Campanie : Juv. 1, 20 Il -eus, a, um, d’Aurunca : Virg. En. 7, 206; 7, 727, efc.H-ci, ôrum, m., les Aurunces : Virg. En. 11, 318; Plin. 3, 56.

Auruncûlëius, i, m., nom de famille rom. : C/ES. G. 2, il ; Liv. 27, 41, etc.

Ausâfa, as, f., ville d’Afrique : Cypr. Sent. 73 \\ -fensis, e, d’Ausâfa : Aug. Serm. 2, 20 in ps. 36.

Ausarïtee, ârum, m., peuplade d’Arabie : Plin. 6, 153.

Ausarîtis murra, f., myrrhe des Ausarites : Plin. 12, 69.

Ausci, ôrum Cms. G. 3, 27, 1 ; Plin. 4, 108, et Auscenses, mm, m, Sid. Ep. 7, 6, 7, peuple de la Novempopulanie [pays d’Auch] Il -ciensis, e Mart. 4, 15, et -cius, a, um Aus. 210 Ut., des Ausci.

ausculor, v. oscul-.

auscultâtïo, Bnis, f. (ausculto), H 1 action d’écouter, d’espionner: Sen. Tranq. 12, 4^2 action d’obéir : mihi scelesto tibi eral aus-cultatio ? PL. Ftud. 502, moi, je devais obéir à un scélérat de ton espèce ?

auscultâtôr, Sris, m. (ausculto), 11 1 auditeur : Cic. Part. 10 H 2 qui obéit: auscultator mandati Apul. M. 7, 16, qui exécute un ordre.

auscultâtûs, ûs, m. (ausculto), action d’écouter : Apul. M. 6, 131| auscultatus puerilis Fulg. Virg. p. 142, auditoire d’enfants.

ausculto, âvi, âlum, are (auris), tr. et int., 1) 1 écouter avec attention : jam scies: ausculta Ter. Phorm. 995, tu vas savoir ; écoute bien ¶ aliquem PL. Avi. 496; Catul. 67, 39, écouter qqn II alicui Ter. Ad. 906, prêter l’oreille à qqn 11 2 ajouter foi [avec lace] : crimina PL. Ps. 427, ajouter foi à des accusations II [avec le dat. de la pers.] cui auscultabant Vulg. Act. 8, 10, la personne à qui ils croyaient 1[ 3 écouter en cachette : quid habeat sermonis, auscultabo Pl. Pœn. 822, j’épierai ses paroles ¶ [en parlant des esclaves] veiller à la porte : ad fores auscullalo Pl. Truc. 95, veille à la porte II 4 [avec le dat.] obéir : auscultato filio Pl. Bacch. 855, obéis à mon fils, cf. Cure. 223, etc. ; Ter. Ad. 906, etc.; Cat. Agr. 5, 3; mihi ausculta Cic. Amer.104 [ex.unique