Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/211

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
B

b, f., n. indécl. deuxième lettre de l’alphabet romain ‖ B = bonus ou bene Inscr. ; B. D. = borna dea ; B. M. = bene merenti ; bonæ memoriæ ;B. M. P. = bene merenti posuit ; B. D. S. M. = bene de se merito ou meritæ, etc.

Baal (Bahal), ind. ou gén. alis, m., Baal [idole des Assyriens et des Phéniciens] : Bibl. ‖ nom de plusieurs personnages : Bibl.

Baba, æ, m., nom d’esclave : Sen. Ep. 15, 8.

bâbæ (βαϐαι), interj. d’admiration et d’approbation, oh ! ah ! fort bien ! à merveille ! : Pl. Cas. 906 ; Ps. 365 ; Pers. 806 ; Petr. 37, 9

babæcalus, i, m. (babæ), sot, imbécile : Petr. 37, 10.

Babba, æ, f., ville de la Mauritanie Tingitane [nommée aussi Julia Campestris] : Plin. 5, 5.

Babel, elis, f., = Babylon : Itala, Gen. 10, 10 ; Hier. Hebr. p. 16, 15 (Lag.).

Babia, as, f., ville de l’Italie méridionale : Plin. 14, 69.

babiger, era, erum, sot : Gloss. 4, 487, 24.

Babilus, i, m., astronome du temps de Néron : Suet. Ner. 36.

babio, ire, int., se vanter : Gloss.

Babirus, ii, m., fabuliste grec : Avian. Præf.

Babullius, ii, m., riche romain, ami de César : Cic. Att. 13, 48, 1.

Babulonicus, a, um, c. Babylonicus Edict. Diocl. 9, 17.

babulus, i, m., hâbleur : Apul. M. 4, 14.

baburrus, a, um, sot, niais : Isid. Orig. 10, 31.

Babylo', ônis, m., un Babylonien, un nabab : Ter. Ad. 915.

Bâbylôn, ônis, f., acc. ona (βαϐυλων), Babylone [ancienne capitale de la Chaldée, sur l’Euphrate] : Cic. Div. 1, 47 ‖ -nïâcus Manil. 4, 580, ou -nieus Plin. 8, 196, ou -nïus, a, um, Pl. Truc. 472, ou -niensis, e, Pl. Truc. 84 ; de Babylone, babylonien ‖ -nii, orum, m., les Babyloniens : Cic. Div. 2, 97 ‖ -nica, ôrum, n., tapis babyloniens ; étoffes brodées : Pl. St. 378 ; Lucr. 4, 1026.

Bâbylônia, ae, f., U 1 la Babylonie [contrée d’Assyrie] : Mel, 1, 11, 11T 2 Babylone : LlV 38, 17; Curt. 4, 6, 2.

bâca (qqf. bacca), as, f., H 1 baie : [en gén.] fruit rond de n’importe quel arbre, fruit : Gat. Ag. 101 ; Cic. Tusc. 1,31, etc. ‖ [on part.] olive : Cic. Div. 2, 16 <\ 2 [flg.] perle : Hor. Epod. 8,14 ; S. 2, 3,241 ;Ov. M. 10,116, etc. ‖ olive [servant de fermeture à une chaîne] : Greg. Tur. Mort. 1, 23, de.

Bâca, v. Baccha.

Bacacum, ï, n., ville des Nerviens [auj. Bavai] : Peut.

bâcâlïa, se, f. (baca), laurier à baies : Plin. 15,129.

bâcâlis, e (baca), porteur de baies : Plin. 17, 60.

bacalûsicB, ôrum, f-, conjectures, suppositions : Petr. 41.

bâcânal, v. bacchdnal.

Bacânâlia, v. Bacch-.

bacar, vase à vin : P.Fest. 31.

bacario (bacrio P.-Fest. 31), sorte de vase : Gloss.

bacarium, ïi, n., vase à eau : Gloss. 4,570 II vase à vin : Gloss. 4, 599

Bacaschami, ôrum, m., peuple de l’Arabie : Plin. 6, 158.

bacâtus, a, um (baca), fait avec des perles : Virg. En. -1,655 Bacaudae, v. Bag-,

1 bacca, v. baca.

2 bacca, = vinum en Espagne: Varr. L. 7, 87.

Baccanae, ârum, f., ville d’Etrurie : Anton.

bacoâr, ans, n., et baccâris, is, f. (P<£nxapiç), baccar [plante dont on tirait un parfum] : Virg. B. 4, 19; 7, iffllnard sauvage : PUN. 12, 45; 21, 29.

Baccara, nom d’esclave : Mart. 6, 59, 2; 7, 92.

baccàtus, y. bacatus.

i Baccha (arch. Baca CIL. P, 581 ; 10,104), te, et Bacchë, es, f., pl. Bac-chse, ôrum, Bacchante; Bacchantes [femmes qui célébraient les mystères de Bacchus, nommés Bacchanales] : PL. Amp. 703; Aul. 408; Bacchisini’ baccha

tiare ali-

quem Liv. 39, 9, 4, initier qqn aux mystères de Bacchus.

2 baccha, v. bacca 2.

bacchâbundus, a, um (bacchor), qui se livre à tous les excès de la débauche : Curt. 9,10, 27 II criant, se démenant : Aful. Apol. 82.

Bacchseus, a, um, Klv. Bac-cheius H2v. Baccha.

Bacchânàl (arch. Bacânal CIL. 1*, 581 ; 10,104), âlis, n., 1T1 lieu de réunion des femmes qui célèbrent les mystères de Bacchus : PL. Aul. 408; Bac. 53 II 2 au sing., Pl. Mil. 858, mais surt. au pl. Bacchânalïa, ium (qqf iôrum), n., Bacchanales, fêtes de Bacchus : Cic. Leg. 3, 37; Liv. 39,9,3 II [Og. et poét.] bacchanalia vivere Juv. 2, 3, mener une vie de débauches.

Bacchânâlis, e, qui concerne Bacchus : Macr. S. 1, 4, 9.

bacchar, v. baccar.

Bacchâria, se, f., titre d’une