Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/270

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


comme héritier II destiné à séduire: Aug. Ord. 1,10.

captâtrix, icis, f. (captator), celle qui recherche, qui poursuit : Apul. Plat. 2, 8.

captentùla, se, f., souricière : Gloss. 5,605 ¶ argument captieux, piège : Capel. 4, 423.

captïeïus, a, um, trompeur : Facund. Defens. 5, 2.

captio, Unis, f. (capio), fl 1 action de prendre possession d’une chose : Gai. Inst. 4, 12 (v. Gell. 7, 10, 3) IF 2 tromperie, duperie, piège : captimis aliquid vereri Cic. Qutnct. 53, appréhender quelque tromperie ; ne quid caplioni mihi sit, si dederim tibi Pl. Most. 922, pour que je ne sois ’pas pris en quelque manière, si je te remets l’argent; cum magna captione Gai. Dig. 29, 3, 7, en étant bien joué II piège dans les paroles : Cic. Br. 198; nihil captionis habere Cic. Part. 133, ne comporter aucun piège (Gell. 18, 13, 7) ¶ raisonnement captieux, sophisme : in cap-tiones se induere Cic. Div. 2, 41, se perdre dans des sophismes; cap-tiones disculere Cic. Ac.2, 46 ;expli-care Cic. Div. 2, 41, débrouiller des sophismes, briser les mailles d’un raisonnement captieux.

captïôsë, d’une manière captieuse : Cic. Ac. 2, 94.

captïôsus, a, um (captio), trompeur : o sonietatem captiosam et indignant! Cic. Com. 29, ô la fourberie, l’indignité de cette association ! ¶ captieux, sophistique : nihil capliosius Cic. Com. 52, rien de plus captieux; captiosissimo génère inlerrogalionis uli Cic. Ac. 2, 49, employer la forme la plus captieuse d’argumentation [le so-rite] ; pi. n., les sophismes : Cic. Fin. 1, 22.

captïto, are, fréq. de capio .• Apul. Socr. 19.

captïuncùla, se, f. (captio), petite finesse, ruse, subtilité : Cic. AU. 15, 7.

captiva, se, f. (captimis), captive : Acc. Tr. 157; PL. Ep. 108; Virg., Liv., etc.

captivâtïo, ônis, f. (captivo), action de prendre, de capturer : Cass. Var. 10, 30.

captivâtôr, ôris, m. et captiva-trix, ïcis, f-, celui, celle qui fait prisonnier; [fig.] qui séduit : Eccl.

captîvïtas, âtis, î. (captivus), captivité, état de captif, de vaincu : Tac. An. 12, 51 II ensemble de captifs : Tac. An. 11, 23 ¶ action de réduire en captivité : captivitates urbium Tac. H. 3, 78, prises de villes II captivité des animaux : Plin. 8, 1341| état de qqn qui est captus oculis: Apul. m. 1, 6.

captivo, âvi, âtum, are (captimis), tr., faire captif : Eccl., DIG.

captivus, a, um (captus), fl 1 captif : captivi cives Cic. Vert. 5, 69, citoyens captifs ; naves captivas Cjes. C. 2, 5, navires prisonniers : captivi agri SALL. Mithr.8;

Liv. 2, 48, 2; Tac. An. 12, 32, territoire conquis ¶ pris à la chasse : Varr. R. 3, 13; Ov. M. 1, 475 II [fig.] mens captiva Ov. Am. 1, 2, 30, esprit captif [de l’amour] U 2 [poét.J de captif : captivus san-guis Virg. En. 10, S20, sang des captifs, cf. Tac. An. 14, 30 ; Liv. 31, 46, 16 IF 3 subst. m., prisonnier de guerre : Cjes. Liv., etc.

capto, âvi, âtum, are, tr. (fréq. de capio), chercher à prendre 11 1 chercher à saisir, à prendre, à attrapera a labris fugientia flumina Hon. S. 1, 1, 68, chercher à saisir l’eau qui fuit loin des lèvres; laqueis feras Virg. G. 1, 139, tendre des pièges pour prendre les bêtes sauvages; muscas Suet. Dom. 3, attraper des mouches; patulis naribus auras Virg. G. 1, 376, humer l’air de ses naseaux largement ouverts IF 2 [fig.] ser-monem alicujus Pl. Cas. 44, chercher à surprendre les paroles de qqn (Ter. Phorm. 869) ; aure ad-mota sonitum Liv. 38, 7, 8, en appliquant l’oreille sur le sol chercher à percevoir le bruit; solilu-dines Cic. Tusc. 3, 63, rechercher la solitude des déserts; somnum Sen. Ep. 56, 7, chercher à attraper le sommeil ; benevolentiam Cic. Inv. 1, 21; misericordiam Cic. Inv. 2, 6, 9; risus Cic. Tusc. 2, 17 ; alicujus assensiones Cic Inv. 1, 51 ; plausus Cic. Pis. 60 ; occa-sionem Cic. Har. 55; voluptatem Cic. Fin. 1, 24, chercher à gagner la bienveillance, à exciter la pitié, le rire, à recueillir l’approbation de qqn, les applaudissements, à saisir (épier) l’occasion, rechercher le plaisir; quid nunc consili cap-tandum censés? PL. Asin. 358 (Ter. And. 170 ; 404), maintenant quelle combinaison es-tu d’avis de tramer ? Il [avec inf.] Phjed. 4,8, 6; 5, 3, 2; Col. 8, 11, 1; Liv. Perioch. 103 II [int. ûidir.] : variis ominibus captare an... Suet. Tib. 14, 2, par des présages divers chercher à savoir si II [avec ne] chercher à éviter de : Petr. 141, 10; Ps. Quint. Decl. 7, 13; [avec ut] Ps. Quint. Decl. 2, 5 IF 3 chercher à prendre (surprendre) qqn par ruse: qui te captare vult Cic. Ac. 2, 94, celui qui veut te surprendre (te prendre au piège); vnsidiis hostem Liv. 2, 50, 3, chercher à prendre l’ennemi dans une embuscade; Minuci temeritatem Liv. 22, 28, 2, prendre au piège la témérité de Minucius ; inter se captantes fraude et avaritia certant Liv. 44, 24, 8, cherchant à s’attraper mutuellement, ils luttent de fourberie et de cupidité ¶ [abs’l docte mihi captandumst cum Mo Pl. Most. 1069, il faut que je dresse savamment mes batteries avec lui (contre lui); in coUoquiis insidiari et captare Liv. 32. 33, 8, dans les entrevues il ne cherchait qu’à tendre des embûches et à surprendre la bonne foi ¶ est quiddam, quod sua vi nos adiieiat ad sese, non emolumento captons aliquo, sed trahens sua dignitate Cic. Inv. 2, 157, il est certains objets, faits pour nous attirer à

eux par leur propre nature, qui, loin de séduire par l’appât de quelque profit, entraînent par leur seul prestige IF 4 capter : testamenta Hor. S. 2, 5, 23, capter des testaments (Sen. Ben. 6, 33, 4) ; captare aliquem, circonvenir qqn pour capter son héritage : Plin. Ep. 2, 20, 7; 4, 2, 2; 8,

18, 2; Juv. 16, 56; [abs1] captare, faire des captations d’héritage : Sen. Brev. 7, 7; Mabt. 8, 38,

3, etc.

M > captor dépon. AUG. Servi. 109, 2 Mat

1 captôr, ôris, m. (capio), qui prend, qui attrape : AuG. Psalm. 80, 14.

2 captor, v. capto w> >• captôrîus, a, um (captor), qui

sert a prendre : Aug. Faust. 20, 17 \\ subst. n. captorium, ïi, filets : Ps.-Aug. Serm. 205, 1.

captrix, ïcis, f. (captor), celle qui prend II [fig.] celle qui enlève : C-Aur. Acut. 2, 39, 226.

captura, œ,f. (capio), H 1 action de prendre : captura piscium Plin.

19, 10, la pèche 1( 2 la prise : venatores cum captura Plin. 35, 99, les chasseurs et leur chasse II 3 gain, profit [que l’on réalise par qqch de bas, de vil, de honteux] : inhonesti lucri captura V.-Max. 9,

4, 1, l’appât d’un gain déshonnête Il salaire : diumas capturas exigere V.-Max. 6, 9f 8, être payé à la journée ¶ gain d’un mendiant : Sen. Contr., 10, 4, 7.

1 captus, a, um, part, de capio.

2 captus, us, m., 111 faculté de prendre ; capacité [phys. ou mor.] : pro corporiscaptu Sen. Clem. 1,19, eu égard à la qualité physique; ut est captus Germanorum Cjes. G. 4, 3, 3, suivant les capacités des Germains, autant que cela est possible chez des Germains, cf. Cic. Tusc. 2, 65; pro œstimato captu soIlertiiB Gell. 1, 9, 3, d’après l’estimation de leur capacité intellectuelle (de la portée de leur intelligence) U 2 action de prendre, prise, acquisition : V.-Max. 3,3, 7; Plin. 24, 79.

Càpùa, as, f., Capoue [ville célèbre de la Campanie] : Cic. Agr. 1, 181| -âllus, o, um, de Capoue : Serv. En. 10, 145 [Vakr. L. 10, 16, dit que ce mot n’est pas latin] Il -ùensis, e, de Capoue : Ambr. 56, 21| -ùenses, ïum, m. pl., habitants de Capoue : Serv. En. 7, 730.

câpûdo, ïnis, f., vase pour les sacrifices, cruche : Cic. Par. 11; Rep. 6, 2.

câpùla, se, f., vase à anse : Varr. L. 5, 121.

càpûlâris, e (capulus), de bière, de cercueil : P. Fest. 611| qui a un pied dans la tombe : Pl. Mil. 628.

capûlàtor, ôris, m. (capulo), celui qui transvase le vin ou l’huile, tonnelier : Cat. Agr. 66, i;COL. 12,50, 10.

i càpùlo, are (capula), tp., transvaser : Plin. 16, 22.