Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/290

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


consistance : cava imago Virg. En. fi, 293, fantôme sans consistance ; nubes cava VlRG. En. 1,516, nuage léger II [fig.] opibus infiati cavis P.-NOL. Carm. 21, 912, enflés de leurs vaines richesses.

2 câvus, i, m., trou, ouverture : Varr. B. 3, 15,2 ; Hor. S. 2, 6, 116 ; v. cavum.

Câyc-, v. Chauc-,

Câystrôs (-us), », m., fleuve d’Ionie : Vibg. G. 1, 384 II Caystrïus aies = le cygne : Ov. TV. 5, 1, 11.

-ce, particule qui s’ajoute aux démonstratifs : hisce PL. Amph. 974, ceux-ci II devient -ci- quand elle est suivie de l’enclitique interr. ne: Heine, hsecine, sicine.

Cêa, as, f., Céa ou Céos, île de la mer Egée : VlRG. G. 1, 14 II Cêus, a,.um, de Céa : Hor. O. 2, 1, 38. Il Cêi, ôrum, m., les Céens : Cic. Div. 1, 130 H Cïus, a, wm, ♦Lucr. 4,1130.

Cebanus, a,um, do Ceba [ville de Lîgurie] : Plin. 11, 241.

Cëbenna, Cms. G. 7, 8, 2, ou Cëbennœ Mel. 2, 5, 6, ou Ceben-nici montes, m., Mel. 2, 5, 1, les Cévennes.

Cëbrën, ënis, m., dieu d’un fleuve de Troade : *Sabin. Bp. 3, 89 H -nis, ïdis, f., la fille do Cebren : Ov. M. Il, 769.

Cëbrênïa, se, f. (KEëpirjvfa), pays de Troade : Plin. 5, 124.

Cebrum, i, n., ville de la Mésie Inférieure : Anton.

Cëcaumëna, ôrum, n. (xaxaupi-vo;), la zone torride : Capel. 1, 17.

1 cëcïdi, parf. de cado.

2 cëcïdi, parf. de csedo. cëcïni, parf. de cano. Ceciima, as, m., fleuve d’Etru-

rie: Pmn. 3,50.

Ceuôpïa, as, f. (KexpoTcîa), Athènes [la ville de Cécrops] : Catul. 64, 79 II citadelle d’Athènes : Plin. 7,194.

Cecrôpïdês, œ, m., descendant de Cécrops : Ov. M. 8, 550 \\ [fig.J ast ego Cecropides Juv. 8, 46, mais moi, je suis de vieille noblesse II Cecropides, ôrum, m., les Athéniens : Virg. En. 6, 21.

CecrÔpis, ïdis, f., descendante de Cécrops : Ov. M. 2, 8061| d’Athènes : mera Cecropis Juv. 6, 187, une Athénienne authentique.

Cecrôpïus, a, «m, d’Athènes ou do l’Attique : apes Cecropise VlRG. G. 4, 177, les abeilles de l’Hymette.

Cécrops, 6pis, m. (KeVpotJO, Cécrops, [premier roi d’Athènes] : Ov. M. 2, 555.

Cecryphàlôs, i, f., île de la mer Egée:Plin. 4, 57.

cectôria, as, f., fossé formant limite : Grom. 334,15.

cectôrïâlis, e, de fossé, relatif au fossé : Grom. 337, 9. cectùrrum, «, n„ Grom. 333,

19, c. cectoria. cecuma, v. cicutna. oecut-, v. cicut-.

Cedar, m. ind., 5T 1 second fils d’Ismaël : Vulg. Gen. 25,13*\2, ville de l’Arabie Pétrée : Vulg. Jer.2, 10.

cêdentër, en se retirant : C. Aur. Acut. 3, 16, 129.

Cedïânus, o, um, de Cédia [ville de Campanie] : Inscr.

1 cêdo, cessî, cessum, ère.

Iint. fl 1 aller, marcher, s’avancer : Enn. An. 93; PL. Aul. 517; 526 ; Cas. 446, etc. ; Hor. S. 2, 1, 65 H 2 s’en aller, se retirer : cedebas, Brute, cedebas, quoniam Stoici nostri negant fugere sapientes Cic. ad Brut. 1, 15, 5, tu te retirais, Brutus, tu te retirais, puisque nos Stoïciens prétendent que les sages ne fuient pas ; équités cedunt Gras. G. 5, 50, 5, les cavaliers se retirent ; suis cedentibus auxitio succurrere Cms. G. 7, 80, 3, se portor au secours des leurs quand ils pliaient ; cedil rerum novitate extrusa velustas semper Lucr. 3, 964, le vieux chassé par le nouveau toujours cède la place II alicui, se retirer devant qqn, céder, plier : Viriatho exer-cilus nostri cesserunt Cic. Off. 2, 40, nos armées ont plié devant Viriathe, cf. Font. 35: Mur. 53; Sull. 25; Pis. 20, etc. ¶ loco cedere Cies. C. 2, 41, 4, abandonner sa position, lâcher pied ; Italia Cic. Att. 7, 12, 4, se retirer do l’Italie; palna Cic. Mil. 68, quitter sa patrie; ex loco Liv. 3, 63, 1; ex acie Liv. 2, 47, 2 ; ex civitaie Cic. Mil. 81; e palria Cic. Pkil. 10, 8, quitter, abandonner son poste, le champ de bataille, sa cité, sa patrie ; e vita Cic. Br. 4 (vita Cic. Tusc.

1, 35), quitter la vie; [avec de] Lucr. 2, 999; 3, 223; Cic. Att. 7, 22, 2 II [avec ab] Virg. En. 3, 447; Ov. P. 1, 3, 75 II [lig.] céder, ne pas résister : fortunœ C/ES. G. 7, 89,2, céder à la fortune, s’incliner devant la nécessité ; lempori Cic. MU. 2, céder aux circonstances, cf. Fam. 4,9,2 ; Sest. 63 ; Cat.l, 22 ; precibus Cic. Plane. 9, céder aux prières; numquam istius impu-dentias cessit Cic. Flacc. 50, jamais il n’a pué devant son impudence ¶ céder le pas, se reconnaître inférieur : cum tibi œlas nostra jam cederet Cic. Br. 22, alors que mon âge déjà te cédait le pas ; alicui aliqua re, le céder à qqn en qqch : Cic. Or. 110;

2, 153; Cms. C. 2, 6, 3, etc. (in aliqua re Cic. Leg. 1, 5; Fin. 1, 8) ; cédant arma togse Cic. PhU. 2,.

20, que les armes le cèdent à la toge ¶ faire cession (abandon) de, aliqua re de qqch : Cic. Off. 2, 82 ; Liv. 3,14, 2, etc. ; alicui aliqua re, à qqn de qqch ; utrique morlem est minitalus niai sibi hortorum possessione cessissent ClC Mil. 75, il- los menaça de mort l’un et l’autre, s’ils ne lui faisaient

cession de leurs jardins, cf. Att. 13, 41, 1; Liv. 24, 6, 8; 3, 45,

2, etc. Il s’en aller, disparaître : horx cedunt Cic. CM 69, les heures s’en vont, passent ; ut pri-mum cessit furor Virg. En. 6, 102, aussitôt que son délire fut tombé; non audaci cessit fiducia Turno Virg. En. 9, 126, la confiance n’abandonna pas l’audacieux Turnus ; ut... Postumum Co-minium bellumgessissecum Volscis memoria cessisset Liv. 2, 33, 9, au point qu’il fût sorti de la mémoire (on eût oublié) que Postumus Cominius avait fait la guerre contre les Volsques H 3 aller, arriver, échoir : quœstus huic cedebat vCic. Verr. 2, 170, le bénéfice allait à Verres ; prœda ex pacto Romanis cessit Liv. 26, 26, 3, le butin d’après le traité revint aux Romains; urbs régi, captiva corpora Romanis cessere Liv. 31, 46, 16, la ville échut en partage au roi, les captifs aux Romains ; prsedm alia mililum cessere Liv. 43, 19, 12, le reste alla au butin des soldats, devint la proie des soldats ; cetera armen-torum pabulo cedunt Curt. 7, 4, 26, le reste du sol revient (est affecté) aux pâturages pour les troupeaux ; aurum in paucorum prsedam cessit Liv. 6, 14, 12, l’or est devenu la proie do quelques hommes, cf. Sên. Consu 5, 6; Curt. 7, 6, 16; Tac. An. 15, 45; in imperium Romanum cedere Lrv. I, 52, 2, passer au pouvoir des Romains; omnes in unum cedebant Tac. An. 6, 43, tous se ralliaient au même pouvoir [à lui] ¶ in aliquid, se changer en qqch, tourner en : in détériores, in meliores partes Lucr. 2, 508, tourner au pire, au mieux ; cala-mitâtes in remedium cessere SEN. Tranq. 9, 3, des malheurs sont devenus salutaires ; pâma in vicem fidei cesserat Liv. 6, 34, 2, le châtiment tenait lieu de l’acquittement de la dette [du paiement] : temeritas in gloriam cesserat Curt.

3, 6, 18, la témérité avait abouti à la gloire ; Iwc quoque in tuam gloriam cedet, eos ad summa vexissc, qui et modica tolcrarent Tac An. 14, 54, cela aussi tournera à ta gloire (cela deviendra pour toi un titre de gloire d’avoir...) que tu aies amené aux sommets les plus élevés des gens capables do supporter même la médiocrité ¶ pro aliqua re, tenir lieu de qqch : oves aux non pepererint binse pro s’ngulis in fruclu cèdent Cat. Agr. 150, 2, deux brebis stériles passeront pour une féconde ^seront comptées pour); epula:pro stipendia cedunt Tac. G. 14, les repas tiennent lieu de solde il [avec un adv. de manière] aller, arriver, se passer : Calilinse neque petitio neque insidise prospère cessere Sall. C. 26, 5, pour Catilina ni sa candidature ni ses embûches n’eurent un heureux résultai; secus cedere Sall. J. 20, 5, mal tourner, échouer ; [impers.] si maie cesserat Hor. S. 2, 1, 31, s’a était arrivé qqch de fâcheux;