Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/303

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Amer. 46, si ta mauvaise fortune t’a fait naître de père inconnu; cerlissimus matricida Cic. Q. 1, 2, 4, un homme qui a tué incontestablement sa mère; deum certissima proies Virg. En. 6, 322, vrai rejeton des dieux IF 6 certain de qqch, sûr de qqch : [avec prop. inf.] certi sumus périsse omnia Cic. Att. 2, 19, 5, nous sommes sûrs que tout est perdu (Prop. 1, 3,36 ; V.-Fl. 1, 59; Sil. Il, 57; Pun. Pan. 68); [avec gén.] : victoriœ certi *Qua-drig. H. 13, certains de la victoire ; certes eventus Tac. An. 14, 36, assuré du succès ; triumphi Plin. Pan. 16, du triomphe; spei Tac. H. 4,3, assuré dans ses espérances ;posterita{îs Plin. Ep. 9,3,1, sûr de la postérité (= de la gloire future); [avec de] Suet. Vesp. 45 II [autre sens] au courant de, instruit de : futarorum certi Ov. M. 13, 722, instruits de l’avenir (Luc. 7, 31 ; 8, 120) ; quot notent pisces square, certus eris Ov. Pont. 2, 7, 28, tu sauras combien de poissons nagent dans la mer II certiorem facere aliquem, informer qqn : Cic. Verr. 2, 55 ; CffiS. G. 5, 49,4 ; non facto certiore sena-tu Lrv. 23, 23, 9, sans informer le sénat (45, 21, 4; [avecgén.] alicujus rei, informer de qqch: Cic. AU. 3, 10, 3; CÙEL. Fam. 8,1,1; Brut, et Cass. Fam. 11, 2, 2 certior foetus Att. 8, 11 d, 1 ; 9,

a, 2 ; Liv. 24, 38,4 ; Curt. 8,10, 17);[a.vec dé]:de aliquareGic.Att. 3, 8,12; 13, 3,2; Cat. 2, 26, etc.; CLES. G. 1, 7, 3, etc. ; [avec prop. inf.] informer que : Cic. AU. 4,14, 1; Verr. 4, 80; 5,101, etc./Œs. G. 1,11,4, etc. ; [avec interr.ind.] : eos certiores facit quid opus esset Cic. Verr. 1, 66, il les informe de ce qu’il faut faire (Att. 6,1, 26, etc.; Ces. G. 7, 87, 5; C. 1, 15, 4; mais quid velit mihi certius facit Pl. Men. 763, elle m’informe de ce qu’elle veut); [avec idée d’ordre, d’exhortation] : certiorem facere ut Cic. Att. 2, 24, 2; Fam. 9, 5, 3; ne Cjes. C. 1, 64, 3; [avec subj.] : milites certiores facit pavlisper inter-mitterent pradium Gks. G. 3, 5, 3, il mande aux soldats d’interrompre un moment le combat (Lrv. 40,39, 3) Il certain facere aliquem, renseigner qqn : PL. Ps. 1097: rei Ov. M. 6, 268, informer de qqch.

cèruchi (-ci), ôrum, m. (xe-poCxot), cordages qui tiennent la vergue horizontale : Luc 8,177; 10, 495; V.-Fl. 1, 469.

Cêrùla, te, f., dim. de cera, petit morceau de cire : miniatula Cic. Att. 15, 14, 4, crayon rouge [avec lequel les Romains marquaient les passages caractéristiques d’un livre] n candélabre : CIL 12, 3100.

Cêrus mânus, m., bon créateur : Carm. Sal. d. P. Fest. 122, 5.

CSrussa, aï, f., céruse : [p. le visage] Pl. Most. 258, 264; [p. la peinture] Plin. 35, 37; [p. la médec] Cels., Plin.

Cerussâtôr, cris, m., qui blanchit avec de la céruse : Gloss.

cSrussatus, a, um, blanchi avec de la céruse : Mart. 1, 72, 6.

cerva, ce, f. (cervus), biche, femelle du cerf : Cic. 2, 127; Catul. 63, 72; Vikg. En. 4, 69.

Cervârïa, m, f., ville sur la frontière de l’Hispanie et de la Gaule [auj. Cervera] : Mel. 2,5,8.

cervarîolus, a, um, c. le suivant : Schol. Bern. Virg. B. 8, 3.

cervârius, a, um (cervus), qui tient du cerf : lupus Plin. 8, 84, loup-cervier ; cervarium venenum Plin. 11, 101, herbe vénéneuse inconnue dont on frottait les flèches ; cervaria ovis P. Fest. 57, brebis immolée à Diane, à défaut d’une biche.

cervical, âlis, n. (cervix), oreiller, coussin : Plin. Ep. 6, 16, 16; et cervicale, is, n., Cass. Orth. 184, 3.

cervîcâtus, a, um (cervix), entêté, obstiné : Vulg. Sir. 16,11.

cervîcôsïtâs, âtis, f., entêtement, obstination : Sid. Ep. 7, 9.

cervîcôsus, a, um, entêté, obstiné : Eccl.

cervîcûla, se, f., dim. de cervix, fl 1 petit cou, petite nuque : cervU culam jactare Cic. Verr. 3, 49, balancer la tête 11 2 col d’une machine hydraulique : Vitr. 10, 8.2.

cervîtxus, a, um (cervus), de cerf : cervinum cornu Varr. R. 3, 9, 14, corne de cerf; cervina senectus Juv. 14, 251, longévité de cerf II cervina, ce, f., viande de cerf : Diocl. 4, 44.

cervisca, ce, f., sorte de poire : Macr. 5. 3, 19, 6.

cervisïa (-ësïa), m, f., cervoise, [sorte de bière] : Plin. 22, 164; Diocl. 2, 11.

cervix, feis, f., [touj. au pl. d. Pi.., Ter., Cic, Sall.], H1 nuque, cou : caput a cervice revulsum Enn. An. 472, la tête détachée du cou ; cervices securi subjicere Cic PhU. 2,51, présenter le cou à la hache; cervices frangere Cic. Verr. 5, 110, briser la nuque, étrangler; capUlus cervicem obtegebat Suet. Tib. 68,2, les cheveux lui recouvraient la nuque; caput et cervices etjugulum tutari Cic. Sesl. 90, protéger la tête, le cou, la gorge 11 2 [fig.] cou, tête, épaules : cervicibus suis rem publi-cam suslinere Cic Sest. 138, porter sur ses épaules le fardeau du gouvernement; etsi bellum ingens in cervicibus erat Liv. 22, 33, 6, bien que sous la menace d’une guerre terrible; alta cervice vagari Claud. Buf. 1, 53, circuler la tête haute H hardiesse : qui tantis erunt cervicibus recuperatores, qui audeant Cic. Verr. 3, 135, où trouvera-t-on des juges qui aient le front de...? i( 3 [choses inanimées] • e. cupressi Stàt. Th. 6, 855, tête d’un cyprès; c. Peloponnesi Plin. 4, 8, l’isthme de Corinthe.

M-> sing. cervûc, Varr. L. 8, H ¶ gén. pl. cervicium Plin. il, l; 20, 250: cetvicum Cic. Or. 59.

cervûla, se, f. (cerva). déguisement en biche (jeu païen) : Ps. Auc. Serm. 266, 6.

cervûlus, i, m. (cervus), faon :

Hier. Jorin 2, 6 [| cervulum facere Ps. Aug. Serm. 129, 2, se déguiser en cerf (jeu païen) ¶ [fig J cervùli, ôrum, m., chevaux de frise : Frontin. Strat. 1, 5, 2.

cervus, i, m. (cf. xapotôç), 11 1 cerf : Cic. Tusc. 3, 69 11 2 chevaux de frise : Cbs. G. 7, 72, 4 11 3 échalas : Tert. Anim. 19.

cërycëum, i, n. (xr\pixHov). caducée : Capel. 4,331, ou cêrycïum, îi, n. (zrjpiJxiov), MARCIAN. Dig.

1, 8, 8.

cëryx, ïcis, m. (x^pug), [probablement] : fl 1 premier magistrat dans qq ville inconnue, c. prytanis et sufes : Sen. Tranq. 4, 5 11 2 joueur de trompette [d’un caractère artistique] : Ter.-Maur. 531 ; Hier. Chron. a. Abr. 2084.

Cesani, ôrum, m., peuple de l’Arabie : PuN. 6, 159.

Cescum, i, n., ville de Cilicie : Plin. 31, 15.

cesna, œ, f., Fest. 54,4, c. cena.

cesp-, v. csesp-.

Cessœus, a, um, des Ibériens d’Asie : V.-FL. 6,130.

cessâtïo, ônis, f. (cessa), Il 1 retard, lenteur, retardement : non datur cessatio Pl. Pasn. 925, il n’y a pas de temps à perdre 11 2 arrêt de l’activité, repos: Epicurus nihil cessatione melius existimat Cic. 1, 36, Epicure ne trouve non de préférable au repos H 3 arrêt, cessation : cessatio pugnse Gell. 1, 25, 8, cessation du combat 1T 4 repos donné à la terre, jachère : Col. 2,1, 3.

cessâtôr, ôris, m. (cesso), retardataire, fainéant : cessator in lit-teris Cic. Fam. 9, 17, 3, qui est paresseux pour écrire des lettres.

cessàtrix, ïcis, f. (cessator), celle qui est inaclivo, négligente : Tert. Marc. 1,24.

cessâtus, a, um, part, de cesso,

Cessero, ônis, f., ville do la Narbonnaise : Plin. 3, 36.

Ce.ssetânïa, x, f., région de la Tarraconnaise : Plin. 3, 21.

cessi, parf. de cedo.

cessicïus, a, um, à qui l’on cède, qui prend la suite : c. tutor Gai. 1, J69, celui à qui passe la tutelle ¶ qui est cédé : Gai. 1, 171.

cessim (cedo), en reculant, en cédant : Varr. d. Non. p. 247, 26; Sen. Ep. 71, 28. ’

cessio, ônis, f. (cedo), action de céder, cession [en t. de droit] : Cic. Top. 28 ¶ diei Ulp. Dig. 36,

2, 7, approche d’une échéance, Cesso, oui, âtum, are (fréquent,

de cedo), int., fl 1 tarder, se montrer lent, lambiner, ne pas avancer, ne pas agir : quid cessas ? Pl. Epid. 684, que tardes-tu ? si tabellarii non cessarint Cic. PrOv. 15, si les courriers ne traînent pas en route (s’ils font diligence) ; quod si cessas aut strenuus anteis, nec tardum opperior nec prœceden-tibus insto H or. Ep. 1, 2, 70, que tu tardes ou au contraire que tu partes alerte de l’avant, je n’attends pas plus le lambin que je ne cours aux trousses de ceux qui